Valentino Rossi a déjà la tête à 2020 mais il faut finir 2019 sur une bonne note. Or, pour le moment, celle-ci a du mal à pointer. Dominé non seulement par son équipier Maverick Viñales mais aussi bousculé pour le nouvel arrivant Fabio Quartararo, le Doctor doit soigner son rang dans le clan Yamaha. Il a déjà annoncé que l’Australie serait une échéance importante à ce sujet. Mais avant Phillip Island, il y a le Motegi de ce week-end. Et Vale ne fera pas l’impasse sur le Grand Prix du Japon…

Valentino Rossi est à la recherche d’un second souffle. Alors que Maverick Viñales a célébré son sixième podium de l’année lors du dernier affrontement MotoGP à Buriram, celui qui ne compte plus qu’un seul titre mondial absolu d’avance sur Marc Márquez a dû se contenter de la huitième place. L’Italien de 40 ans explique : « bien sûr, nous ne sommes pas satisfaits des résultats récents et, au Motegi, nous voulons essayer de nouvelles solutions, quelque chose de différent. »

Celui qui compte 115 victoires en Grand Prix ajoute : « j’aime la piste de Motegi et je donnerai tout pour faire une bonne course. » Massimo Meregalli, directeur de l’équipe, déclare de son côté : « le Grand Prix du Japon est toujours un événement important pour nous, car c’est la course à domicile de Yamaha. C’est également le début d’une tournée à l’étranger où nous courrons pendant trois week-ends consécutifs. Bien sûr, c’est un défi et nous devons rester pleinement concentrés. Nous devons être physiquement et mentalement en forme, car le Motegi n’est pas notre meilleure option. Néanmoins, nous sommes impatients de commencer le travail vendredi et d’offrir un bon spectacle aux fans japonais qui sont toujours aussi dévoués. »

Valentino Rossi compte deux victoires au Japon (2001 et 2008), il est arrivé à sept reprises à la deuxième place et à deux occasions sur la plus basse marche du podium.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP