Chez Yamaha, ce n’est pas tout à fait l’entame que l’on attendait à Jerez. Certes, le fer de lance Maverick Vinales a exprimé sa satisfaction confirmée sur la piste tandis que Franco Morbidelli menait dans le clan satellite Petronas. Mais Valentino Rossi regrettait qu’avec une nouvelle M1 il retrouvait les vieux problèmes alors que, pour la première fois, Fabio Quartararo ne montrait pas un enthousiasme débordant à l’égard de sa M1. Cela valait bien une petite explication de Massimo Meregalli…

Dans l’équipe Monster Energy Yamaha, la situation est différente dans des deux côtés du box. D’un côté Maverick Vinales qui parvient à rester dans le top 10 en étant le matin très proche de Marc Marquez. De l’autre Valentino Rossi qui se débat dans toutes les conditions.

Demain, en FP3, il sera important d’apporter les améliorations nécessaires pour avoir toutes les M1 en Q2 de qualification, en évitant Q1. Le Doctor est certainement le plus à risque, étant donné les problèmes d’adhérence arrière qu’il avait lors des essais libres d’aujourd’hui.

Massimo Meregalli s’est entretenu avec Sky Sport MotoGP après ce qui s’est passé aujourd’hui avec Rossi à Jerez : « lorsque nous stressons beaucoup le bord du pneu, nous le mettons en crise avec des températures aussi élevées et nous avons également du mal à freiner. Nous essayons de comprendre pourquoi nous avons plus de problèmes que mercredi. Nous avons également eu des problèmes avec Maverick au début du FP2, puis nous avons tout analysé et les cls ont trouvé une solution dans cette partie du box ».

Le team manager de Yamaha admet que la façon de piloter du champion du monde à neuf reprises l’affecte plus particulièrement : « le style de Vale ne résout pas le problème dans lequel nous souffrons souvent. Il souffre plus que quiconque. Cependant, il essaie de changer de style pour moins souffrir. Parfois, il est plus facile de le faire et parfois moins. Il sait comment piloter dans certaines situations pour moins solliciter le pneu, mais ce n’est pas toujours facile de le mettre en œuvre ». On rappellera que Vale n’a encore rien signé pour 2021, même si les discours le mettent chez Petronas…

Une réponse pour Fabio Quartararo

Justement, Petronas… Fabio Quartararo a déclaré que la Yamaha M1 2020 était moins intuitive que celle de 2019. Meregalli répond : « cette moto a plusieurs points positifs et un point négatif, probablement celui mis en évidence par lui. Il s’adapte un peu moins dans les virages que les autres. Cependant, avec la nouvelle, nous avons gagné en adhérence, en usure des pneus, même si ce n’est pas le cas pour Vale, et en accélération. Il y a plus de points forts que de défauts. Les ingénieurs sont sûrs de pouvoir combler le point faible ».

Le responsable Yamaha est interrogé sur la possibilité que Valentino utilise une configuration qu’il n’aime pas, mais qui pourrait lui permettre de résoudre le problème de l’usure excessive des pneus : « les réglages sont généralement similaires les uns aux autres. La façon dont vous pilotez change lorsque vous entrez et sortez des courbes ». La passion de Valentino Rossi doit être décidément inépuisable…

MotoGP Jerez 1 J1 : chronos



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP, Petronas Yamaha Sepang Racing Team