Maverick Viñales a repris son activité en MotoGP comme il l’avait laissée dans le monde d’avant la pandémie : dominateur. C’est lui qui pointe en haut de la feuille des temps d’une journée de test à Jerez qui a servi de prérentrée avant le Grand Prix d’Espagne de ce week-end, qui lancera la saison. Il s’entend aussi bien avec sa nouvelle Yamaha qu’avec le nouveau pneu Michelin. La chaleur torride sera un facteur à prendre en compte, mais l’équipier de Valentino Rossi n’a déjà qu’une seule idée en tête : ne pas s’en laisser compter et asseoir sa suprématie dans une Andalousie qui offrira deux Grands Prix…

Avec trois M1 dans le top 5 dont une paire aux deux premières places, Yamaha peut être heureux de ses retrouvailles avec la piste après de longs mois d’inactivité imposés par la pandémie Coronavirus. Qui plus est avec un tracé de Jerez aux lignes droites assez courtes et faisant la part belle à l’agilité. Exactement la tasse de thé de la M1, et d’autant plus dans sa dernière configuration.

La démonstration d’une belle entame à envisager par Yamaha a été faite par un Maverick Viñales qui a déjà le déroulé de son week-end en tête. A la fin du test de ce mercredi, il dominait son futur équipier Fabio Quartararo pour 111 millièmes et Marc Marquez pour 148 millièmes. Le matin, il n’a pas trop attaqué, préférant retrouver progressivement le feeling avec sa Yamaha M1.

« La chaleur est presque insupportable »

« Lors de la première séance, je n’étais pas devant car je n’ai pas changé les pneus et j’ai roulé jusqu’au bout avec un set », a expliqué Maverick Viñales. « Je pense que nous avons fait du bon travail. Mais la chaleur est presque insupportable. Nous devons donc nous préparer très soigneusement pour la course. Nous avons déjà étudié l’organisation de la course dans l’après-midi ».

Dans le passé, la moto d’Iwata a souffert sur le circuit de Jerez de la Frontera. Cette fois, le M1 a montré des progrès. « J’ai été surpris parce que je me suis immédiatement senti très bien lors de la deuxième séance. J’ai fait plusieurs tours rapides d’affilée. Le rythme de course est déjà impressionnant. Je suis surpris et heureux. Nous ne pouvons plus attendre le week-end du GP ».

Yamaha a apporté peu d’évolutions par rapport au Qatar, mais Iwata n’est pas resté les bras croisés pendant la quarantaine. La preuve : un système d’abaissement de la M1 en ligne droite, à l’instar de Ducati, a été décelé. « La moto réagit bien à cette chaleur. Je suppose que nous avons une bonne occasion ce week-end. On va essayer de pousser depuis le début. Mais nous devons être intelligents. Les trois séances d’essais libres seront cruciales. Et il est particulièrement important de se qualifier directement pour la Q2 ».

« A 60 degrés de température de l’asphalte, il sera important de savoir quels pneus fonctionnent le mieux … Mon objectif principal est de me qualifier pour la première ligne, puis de prendre la tête dans le premier virage et de rouler à mon rythme. C’est notre objectif » a conclu Maverick Viñales qui ajoute : « en même temps c’est la meilleure façon de courir avec cette moto ».

MotoGP Test Jerez : chronos après-midi et cumulés

 




Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP