C’est l’épilogue d’une affaire révélée aux officiels par certains membres du paddock et qui concernait les journées d’essai de Fabio Quartararo sur le Paul Ricard. Un entraînement accompli au guidon d’une Yamaha R1 qu’on a mise à la disposition du Français qui l’a donc pilotée en toute bonne foi. Mais elle était trop loin de l’origine, et même si ça n’a apporté aucun avantage à Fabio, le règlement interdit l’utilisation de ce genre de machine…

Il y a donc eu sanction dans un premier temps. Le pilote de l’équipe satellite de Yamaha Petronas a été convoqué à l’audience juste devant les juges, qui ont reconnu sa bonne foi mais n’ont pu que sanctionner l’irrégularité, bien que involontaire. Une punition l’obligeant à rester au box lors des 20 premières minutes de la FP1 du vendredi du Grand Prix d’Espagne à Jerez, programmé pour ce week-end.

Un appel a tout de même été interjeté et il vient d’être rejeté. La décision est donc maintenant finale. Fabio Quartararo devra en prendre son parti.



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team