C’est avec plein d’interrogations en tête qu’Andrea Dovizioso est arrivé à Jerez, un véritable chaudron à cette époque de l’année, mais qui lancera tout de même la saison MotoGP dès ce week-end. Avant de remettre ça le suivant ! Cette remise en jambe devait donc monter les pilotes en température après des mois loin de leur moto et de la piste. A cette question de forme générale, Dovi en avait une au sujet de sa clavicule fraîchement opérée. Il a trouvé des réponses, mais il lui est apparu assez vite que le problème pour lui était plus le pneu que son état de santé… Celui qui n’a encore rien décidé quant à son avenir est aussi revenu sur la sanction infligée à Fabio Quartararo…

Andrea Dovizioso a retrouvé à Jerez la troupe Ducati avec laquelle il ne s’est pas encore engagé en vue de l’après 2020. Arrivé dans le box après avoir reçu un quitus médical indispensable en raison de sa clavicule gauche opérée seulement le 28 juin, il a vite compris que ses problèmes à Jerez ne seraient pas existentiels, mais bel et bien technique. Car la GP20 laissée dans le monde d’avant a les mêmes soucis d’adaptation au pneu Michelin dans celui d’après…

Dovi explique ainsi : « je n’ai pas encore tout compris sur le nouveau pneu Michelin. Lorsque vous ne faites pas assez de tours d’affilée, vous ne pouvez pas bien évaluer le comportement et pour le moment nous n’exploitons pas encore pleinement le potentiel de ces pneus. Je suis néanmoins content de la façon dont cela s’est passé, parce que je ne voulais pas prendre ce test comme une séance d’un week-end, mais plutôt comme un test pour tourner, travailler calmement et m’habituer à la moto ». Une philosophie qui s’est ressentie sur la feuille des temps.

« Le problème est d’exploiter le pneu et nous n’y parvenons pas »

Mais il revient sur cette gomme Michelin : « le pneu est une grande nouveauté, ce n’est pas seulement un nouveau composé, mais une gomme complètement différente du passé. Je pense qu’il a un grand potentiel mais pour le moment je ne suis pas très content de la façon dont je l’interprète. Je pense que nous en avons encore beaucoup de travail à faire, même si le test d’aujourd’hui nous a aidés. Au Qatar, je pense que nous étions prêts à nous battre pour le podium, mais ici la situation s’est avérée immédiatement différente parce que le pneu a réagi différemment à la température si élevée. Cela affectera beaucoup le reste de la saison. Nous devons apprendre à le jouer dès que possible ».

« Nous ne nous adaptons pas facilement à ce pneu, nous ne l’exploitons pas encore comme il se doit » s’inquiète Dovizioso. « Il est difficile de comprendre comment font les autres. Le travail change beaucoup entre le matin et l’après-midi. Il y avait 58 degrés sur l’asphalte, quelque chose de jamais vu, même à Sepang. Faire 6 tours consécutifs, c’est une chose, en faire 25 sera différent. Ils étaient tous rapides durant le test, mais nous avons besoin de plus en course et nous devrons rester concentrés sur d’autres choses. Nous savons que nous ne sommes pas en place, je ne pense pas pouvoir pousser d’une certaine manière, mais je sens que j’ai de la marge ».

« Une journée comme ça vous permet d’apprendre beaucoup, 90 minutes consécutives sur la piste, c’est beaucoup. Peut-être que nous ne prendrons pas le chemin parfait, nous ne résoudrons pas tout, mais à mon avis, nous ferons un bon pas en avant. Heureusement, ici à Jerez, nous avons beaucoup de données sur lesquelles travailler, donc je suis presque sûr que d’ici à vendredi, nous pourrons améliorer beaucoup la moto. Les sensations ne sont pas mauvaises, mais pour le moment le problème est d’exploiter le pneu et nous n’y parvenons pas. Je suis sûr que si nous trouvons le chemin rapidement, nous pourrons faire beaucoup de progrès. ”

Intarissable sur le sujet, l’équipier d’un Danilo Petrucci qui a dû mettre un terme à sa prestation après une grosse chute poursuit : « les motos 2019 et 2020 sont très similaires, aucun changement majeur n’a été fait. La nouveauté est le pneu, qui fait tellement de différence que l’on ne perçoit rien d’autre. Ensuite, les températures sont très élevées, cela fait 4 mois que nous n’avons pas tourné, nous n’avons pas fait une seule course avec ces pneus. Il y a trop d’aspects différents pour pouvoir arriver à une conclusion et avoir une situation claire ».

« Je serai en forme pour la course »

Sur son épaule, il rassure : « nous avons tous très bien travaillé en ce qui concerne ma blessure. Ils étaient tous très bien, les choses vont bien et je n’ai pas de douleurs étranges, ce qui aurait été un mauvais signe. Les vis utilisées sont petites, ce n’est pas un gros problème. Les personnes qui ont pris soin de cette chose se connaissent bien et me connaissent très bien, cela m’a donc permis de reprendre immédiatement l’entraînement sans perdre de masse musculaire ni de tonus. J’ai une petite plaque sur l’os, mais ce n’est pas un gros problème, j’ai enlevé les points vendredi tout s’est bien passé. Le travail était parfait et je n’aurai aucun problème en course ».

Andrea Dovizioso termine sur le dernier événement de ce mercredi de prérentrée qui a été l’annonce de la sanction infligée à Fabio Quartararo pour s’être entrainé avec une Yamaha R1 jugée trop évoluée par rapport à la série. Il devra faire l’impasse sur les 20 premières minutes de la FP1 du vendredi

« Je pense que Quartararo ne subira aucune conséquence de cet arrêt de 20 minutes. À mon avis, l’avantage de quelque chose comme ça, de la chose dont il est accusé, est égal à 0, donc lui donner une pénalité n’est pas la meilleure chose. Mais s’il y a un règlement, il est également juste de l’appliquer. Je ne connais pas les détails, je ne sais pas ce qui n’était pas réglementaire sur sa moto la rendant aussi compétitive que possible pour se rapprocher du MotoGP. Mais elle reste à des années-lumière de nos motos. Pas tant pour le temps au tour que pour ses caractéristiques ». L’Italien signifie ainsi que le Français n’a tiré aucun avantage de sa virée au Paul Ricard. On rappellera qu’un appel interjeté au sujet de cette sanction a été rejeté. La sentence est donc définitive.

MotoGP Test Jerez : chronos après-midi et cumulés



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team