C’est une absence qui n’a échappé à personne. Un vide dans le box KTM d’une présence fidèle depuis Le Mans. Et qui fait suite à l’annonce faite à KTM d’en finir avant le terme du contrat de deux ans. De quoi s’agit-il ? De la disparition dans le paddock de Jean Michel Bayle aux côtés de Johann Zarco. Le Français s’explique sur cette situation…

Johann Zarco n’est plus flanqué d’un Jean Michel Bayle jouant le rôle de coach dans le box KTM. Une première depuis le Grand Prix de France et d’aucuns se sont demandé si ce n’était pas l’une des conséquences de la décision de Johann de quitter l’usine de Mattighofen avant la fin de son bail. Une approche que le double Champion du Monde de Moto2 a voulu écarter : « il n’est pas ici ce week-end parce que son avenir n’est pas sûr, c’est le genre de gars qui aime avoir des choses tout à fait sûres et qui a besoin que tout soit clair pour pouvoir travailler ».

« Nous restons en contact et nous n’avons pas arrêté la relation. Absolument pas. Il n’est pas venu ici pour faire une petite pause car nous sommes dans une situation étrange pour l’avenir. Les rumeurs d’arrêter de travailler ensemble ne sont pas vraies » assure Johann qui ajoute : « quand nous saurons ce que je vais faire, je pense qu’il sera de retour ».

Johann Zarco reconnait néanmoins que JMB aurait sans doute souhaité que les choses se passent autrement, dans la forme : « il était triste que je ne puisse pas lui dire avant. Mais parce que c’était une décision difficile à prendre, j’ai pris la décision. Je ne voulais pas trop parler avant et ne rien faire ensuite. Je l’ai fait et puis je l’ai dit. Bien sûr, il pensait que nous aurions pu mieux préparer cette situation. Mais je l’ai fait parce que je me sentais vraiment mal » termine le Cannois sur crash.net.



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP