En parallèle au British Grand Prix, les concurrents du Championnat du Monde Superbike se sont donnés rendez-vous à Portimão au Portugal pour un weekend d’essais, afin de préparer la manche du mondial qui s’y déroulera les 7 et 8 septembre, et de commencer à tester pour certains quelques pièces pour la saison prochaine. Le circuit de Portimão a prolongé son contrat pour organiser une manche du mondial WSBK jusqu’en 2022.

Étaient présents ce samedi Jonathan Rea et Leon Haslam (Kawasaki Racing Team WorldSBK), Álvaro Bautista (Aruba.it Racing – Ducati) qui découvrait le circuit, contrairement à son coéquipier Chaz Davies, Tom Sykes et Markus Reiterberger (BMW Motorrad WorldSBK Team), Michael van der Mark et Alex Lowes (Pata Yamaha WorldSBK Team), Marco Melandri et Sandro Cortese (GRT Yamaha WorldSBK), Loris Baz (Ten Kate Racing – Yamaha), Toprak Razgatlioglu (Turkish Puccetti Racing), Michael Ruben Rinaldi (Barni Racing Team), Jordi Torres (Team Pedercini Racing), Eugene Laverty (GoEleven Ducati), Jordi Torres (Pedercini Kawasaki), Leandro Mercado (Orelac Racing VerdNatura), Sylvain Barrier (BRIXX Ducati) et l’actuel leader du Championnat All Japan Road Race, Takumi Takahashi (Moriwaki Althea Honda Team) ainsi que Ryuichi Kiyonari.

21 pilotes de la catégorie Supersport étaient également à pied d’œuvre, dont l’équipe Bardahl Evan Bros. WorldSSP avec Randy Krummenacher et Federico Caricasulo, ainsi que Jules Cluzel (GMT94 Yamaha), vainqueur de la dernière manche.

Tom Sykes inaugure le bitume

Déchaîné dès le matin, le pilote anglais officiel BMW réalisait le meilleur temps en 1’42.174 avant de chuter avec sa S 1000 RR lors de son quinzième tour. Le Britannique n’était pas blessé, mais suffisamment choqué pour mettre fin à ses essais matinaux afin de pouvoir reprendre la piste après un peu de repos l’après-midi. Toprak Razgatlioglu le remplaçait en haut des écrans de chronométrage en 1’41.897. Álvaro Bautista (qui découvrait le circuit) lui emboîtait le pas peu après en 1’42.087, devant Tom Sykes, Alex Lowes et Johnny Rea.

A la fin de la première séance, Rea se hissait en deuxième position derrière Razgatlioglu, assurant le doublé pour Kawasaki, devant Bautista, Sykes et van der Mark. Baz était onzième et Barrier dix-neuvième.

Temps réalisés lors de la première séance Superbike :

Chronos de référence en Superbike :

Record des essais : 1’40.705 par Eugene Laverty (Milwaukee Aprilia) en 2018

Record du tour : 1’42.304 par Johnny Rea (Kawasaki) en 2018

A l’occasion de la deuxième et dernière séance WSBK de la journée – d’une durée de deux heures comme les trois autres sessions – les pilotes utilisaient l’essentiel du temps pour peaufiner leurs réglages et effectuer des essais d’endurance pour les pneumatiques. Les chronos du matin restaient donc prééminents.

Temps confondus des deux séances Superbike :

En Supersport, Federico Caricasulo manifestait dès le début de la séance sa motivation avec un chrono de 1’45.635. En fin de séance, ce meilleur temps tenait toujours, et Caricasulo chutait en tentant de l’améliorer à 5 minutes de la fin de cette première session.

Son coéquipier Randy Krummenacher terminait deuxième à 0.082, devant Jules Cluzel troisième à 0.214 et Isaac Viñales. Corentin Perolari finissait huitième, Jules Danilo onzième et Gaëtan Matern dix-huitième. Lucas Mahias était absent.

Temps réalisés lors de la première séance Supersport :

Chronos de référence en Supersport :

Record des essais : 1’44.554 par Jules Cluzel (MV Agusta) en 2015

Record du tour : 1’45.180 par Michele Pirro (Ten Kate Honda) en 2010

Lors de la dernière séance, Randy Krummenacher réalisait le meilleur temps en 1’45.392, alors que Federico Caricasulo n’améliorait pas son temps de la FP1, et que Jules Cluzel troisième passait en 1’45.700 à 0.308 du leader suisse.

Perolari se classait huitième, Danilo douzième et Matern dix-neuvième.

Temps confondus des deux séances Supersport :

Photos © worldsbk.com / Dorna

Tous les articles sur les Pilotes : Jules Cluzel, Jules Danilo, Loris Baz

Tous les articles sur les Teams :