Si l’exploit sous la pluie à Valence l’an passé, signifié par un podium, avait soulevé l’euphorie dans les rangs de KTM, la performance de ce dimanche au Mans, dans un Grand Prix de France disputé sur piste sèche, a marqué les esprits des mêmes gens de Mattighofen. Cette sixième place est même considérée comme plus significative. Finir à 5.9s du vainqueur avec une RC16 équipée des nouvelles pièces, c’est plus qu’encourageant pour la suite des événements. Dans les deux cas, un point commun cependant : Pol Espargaró

Parti douzième, Pol Espargaró a ensuite fait le boulot en cravachant sa KTM qu’il a porté au sixième rang. Une prestation solide qui répondait à la troisième place de Canet en Moto3 et à la cinquième de Brad Binder en Moto2. A l’arrivée, le patron des sports Pit Beirer était fier de ses troupes. D’autant plus que quatre RC16 ont terminé dans les points : « ce fut un très grand succès pour nous, avec quatre KTM parmi les 15 premiers » a déclaré Pit Beirer dans une interview à Speedweek. « Et ce que Pol a montré aujourd’hui est une affirmation énorme et extrêmement importante pour nous, car nous avons travaillé sur de nouvelles pièces au cours des dernières semaines et des derniers mois. Nous attendions beaucoup des gars de l’usine. Il y avait quelques équipes de nuit et la sixième place aujourd’hui a été le grand retour sur investissement ».

« C’est une récompense pour les efforts et on l’apprécie sincèrement. Nous voyons maintenant que nous sommes vraiment sur la bonne voie. Nous le savions déjà ou le devinions, mais si les pièces arrivent sur la piste sans grands essais et qu’une seule moto est au niveau, comme celle de Pol ce week-end, alors on peut avoir des doutes. Mais aujourd’hui, notre courage a été récompensé » ajoute le boss.

« Maintenant, nous savons que notre direction est la bonne et nous allons l’appliquer à toutes les autres motos afin de les amener rapidement au même niveau technique. Le résultat de ce dimanche est une belle histoire. Je ne peux que remercier mon équipe et tous les gars de l’usine pour le travail inlassable ».

Immanquablement, on rapprochera ces certitudes avec les doutes toujours profonds habitant un Johann Zarco quatorzième. Et chacun en tirera ses conclusions…

Grand Prix de France Le Mans MotoGP J3 : classement



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP