Jonathan Rea, à 34 ans, avait fait le deuil de ses ambitions en MotoGP, jusqu’à ce que Yamaha se mette en quête de son nouveau pilote en Grand Prix. On peut même dire de ses pilotes, puisqu’il est attendu une annonce de Valentino Rossi sur sa retraite, après que Viñales ait créé la surprise en dévoilant la rupture de son contrat avec son terme en 2022. Le multiple Champion du Monde de WSBK a été approché, comme d’autres pilotes, dont certains aussi de la catégorie. Il répond sur cette perspective…

Jonathan Rea a tout pour être heureux, et démontre que l’on peut marquer l’histoire de la course moto sur piste sans avoir été un pilote titulaire en MotoGP. Sextuple Champion du Monde en WSBK avec Kawasaki, il a qui plus est le bonheur d’avoir une forte concurrence pour ne pas s’endormir sur ses lauriers. Ainsi, cette année, avec le pilote Yamaha Toprak Razgatlioglu.

Mais depuis quelques semaines, les choses bougent en MotoGP. Surtout chez Yamaha qui doit réfléchir à au moins deux pilotes pour combler ses rangs en vue de la saison 2022. Ainsi, il est acquis que Viñales laissera son guidon tandis que Rossi marche vers la retraite. L’idée de grimper sur une Yamaha M1 dans la catégorie reine est un tableau alléchant qui devrait motiver les candidatures. Mais ce n’est pas le cas. La firme d’Iwata, pour le moment, ne trouve pas les oiseaux rares dans le paddock des Grands Prix. Alors ils ont agrandi leur terrain de chasse…

Rea a dû scruter le ciel pour trouver sa fenêtre de tir à Jerez ...

Jonathan Rea : « on ne peut jamais dire jamais »

Et celui-ci s’est ouvert sur le WSBK qui se rappelle donc opportunément au bon souvenir des hommes du MotoGP. Mais là encore, on peut s’y casser les dents… Toprak Razgatlioglu a ainsi décliné l’offre en signant dans la foulée un contrat de deux ans avec Yamaha, certes, mais pour une R1. L’Américain Garrett Gerloff est prêt après y avoir goûté notamment à Assen cette année. Mais pas à n’importe quel prix. Et puis il y a le taulier Rea, aussi approché selon Sky Sport Italia.

L’Irlandais du Nord commente cette conjoncture : « la réponse est simple : dans le passé je n’ai pas eu l’occasion d’aller en MotoGP, je ne sais pas pourquoi ils ont une certaine opinion sur les pilotes SBK. Oui, j’ai eu quelques contacts avec certaines équipes, mais il n’y a eu aucune proposition, j’aurais vraiment aimé savoir quel aurait été mon niveau là-bas », a indiqué la Kawasaki dans ses dernières déclarations reprises par Motosan. Alors, c’est un « non » ? Pas tout à fait… « On ne peut jamais dire jamais, mais  à 34 ans, je ne pense pas avoir la possibilité d’aller en MotoGP , je suis plus heureux de rester au SBK », ajoute le sextuple champion WSBK qui laisse comme la porte entrebâillée.

Jonathan Rea

 



Tous les articles sur les Pilotes : Jonathan Rea

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team