Yamaha fait apparemment feu de tout bois pour organiser ses effectifs en vue de 2022. Théoriquement, il lui manque deux pilotes sur les quatre recensés. Les certains s’appellent Fabio Quartararo et Franco Morbidelli et, au vu des derniers événements, le dernier cité devrait être à nouveau l’équipier du premier nommé, mais sous les couleurs officielles cette fois, en raison du départ annoncé de Viñales. Ce qui nous laisse deux postes vacants chez Petronas, qui devrait perdre Valentino Rossi. Rien n’est moins simple que de trouver cette paire pour pourtant deux belles M1 dans un team qui a remporté six courses en 2020. La recherche se fait du côté du WSBK. Avec un nouveau nom parmi les candidats potentiels : Jonathan Rea…

Pour tout dire, on se demandait quand le nom du multiple champion du monde WSBK allait enfin venir sur la table, dans la prospection lancée par Yamaha pour alimenter son team satellite en MotoGP. Car à la lecture du palmarès de Jonathan Rea, il semble plus rationnel qu’il attire l’attention qu’un Toprak Razgatlioglu, tout prometteur soit-il, ou qu’un Garrett Gerloff, certes volontaire et aux piges effectuées en Grand Prix, mais au potentiel à sonder.

Jonathan Rea

Quel intérêt pour Jonathan Rea ?

L’Irlandais du Nord est en effet le sextuple champion du Monde de la discipline et, en 2012, il a remplacé un temps Stoner sur la Honda en MotoGP, une période où il s’était montré solide à Misano et en Aragon. Pour autant, il n’a jamais eu la bonne offre pour passer du WSBK à la catégorie reine du championnat du monde. Mais selon Sky Sport MotoGP, ce moment serait arrivé.

Une éventualité à prendre avec des pincettes, car Rea va sur ses 35 ans, ce qui ne fait pas de lui tout à fait un espoir en devenir, soit le profil type recherché par Petronas. Au passage, il a le même âge qu’un Dovizioso également disponible. Et Rea est un officiel Kawasaki qui domine son environnement et son sujet avec un contrat en bonne et due forme qui l’amène jusqu’en 2022. Alors, pourquoi remettrait-il tout en cause pour un projet rejeté par Razgatlioglu sollicité et qui a signé pour deux ans avec Yamaha en WSBK ? Au passage, Gerloff a aussi dit qu’il ne signerait pas les yeux fermés si on lui proposait un contrat… On le voit, Yamaha et Petronas ne sont pas sortis du sable.

Jonathan Rea

 



Tous les articles sur les Pilotes : Jonathan Rea

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team