Article mis à jour jusqu’à la fin de la course

Si l’on regarde la tête de la grille de départ de ce Grand Prix à Misano, force est de constater que les Ducati sont en grande forme. Elles sont quatre, en effet, en version GP21, à occuper les deux premières lignes, cernant leur grand rival pour le titre, en l’occurrence Fabio Quartararo. Ce dernier est en revanche le seul représentant de la marque Yamaha aux avant-postes, les autres M1 étant carrément en fond de tableau. Quartararo ne devra donc compter que sur lui-même face à la meute de Borgo Panigale…

Au passage, Casey Stoner est le seul pilote Ducati à avoir triomphé en partant de la pole sur cette piste.  Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) aura donc à cœur de lui succéder en partant de sa troisième position de pointe cette année après le Qatar et Aragón. Une performance établie en signant le nouveau record de la piste à Misano. Le même n’a pas caché s’attendre à une belle bagarre avec Quartararo.

C’est la quatrième pole obtenu par Ducati à Misano. Casey Stoner et Jorge Lorenzo y étaient arrivés en 2007, 2008 et 2018. Mais à la différence du Majorquin, le n°27 avait à chaque fois réussi à convertir l’essai, soit en triomphant, soit grimpant sur le podium. Depuis 2007, seuls quatre polemen sont parvenus à s’imposer à Misano : Casey Stoner (2007), Valentino Rossi (2009), Dani Pedrosa (2010) et Maverick Viñales (2020/2). Il faut remonter à 2018 pour voir Ducati signer un doublé en qualifications sur deux week-ends consécutifs. À cette époque, la marque de Bologne en avait même enchaîné trois, de Silverstone à Aragón.

Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP), crédité du troisième chrono, avait déjà figuré à 34 reprises en première ligne sur les 46 courses qu’il a disputées en MotoGP. Et sept de ces épreuves se sont transformées en une victoire, 17 en un Top 3.

Jorge Martín (Pramac Racing) termine quatrième, meilleur pilote indépendant et troisième représentant Ducati des qualifications. C’est la sixième fois en dix manches qu’il partira d’une des deux premières lignes.

Pol Espargaró (Repsol Honda Team), auteur du sixième temps de cette Q2, faisait office de meilleur pilote Honda. Plus aucune Honda ne s’est hissée en première ligne sur ce tracé depuis 2017. Marc Márquez (Repsol Honda Team), qui a disputé ses sixième repêchages de l’année, s’élancera tout compte fait septième : son pire résultat pour un samedi après-midi en Adriatique.

Maverick Viñales (Aprilia Racing Team Gresini), dixième sur la grille, ne s’était jamais aussi bien qualifié avec la RS-GP. Il espère à présent succéder à Mike Hailwood (1961) en devenant le deuxième pilote à remporter deux courses en catégorie reine sur une même saison.

Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) hérite pour sa part de la 11e place. C’est la huitième fois cette saison qu’il apparaît au-delà de la troisième ligne. Huit de ses 12 podiums ont été décrochés, sans pour autant avoir atteint une des deux premières rangées.

Que va nous réserver ce Grand Prix de Saint Marin à Misano qui marque la quatorzième manche d’un championnat qui en compte dix-huit ? Avant de répondre à cette question, voici le tableau qui résume les fiats connus jusque-là.

Misano-1 MotoGP™

2020

2021

FP1

1’31.721 Fabio Quartararo (Voir ici)

1’32.666 Maverick Vinales (Voir ici)
FP2

1’31.628 Brad Binder (Voir ici)

1’42.097 Johann Zarco (Voir ici)
FP3

1’31.127 Francesco Bagnaia (Voir ici)

1’31.936 Francesco Bagnaia (Voir ici)
FP4

1’32.005 Francesco Bagnaia (Voir ici)

1’32.197 Fabio Quartararo (Voir ici)
Q1

1’31.559 Jack Miller (Voir ici)

1’31.876 Enea Bastianini (Voir ici)
Q2

1’31.077 Maverick Vinales (Voir ici)

1’31.065 Francesco Bagnaia (Voir ici)
Warm Up

1’32.402 Alex Marquez (Voir ici)

1’32.521 Alex Rins (Voir ici)
Course

Vinales, Mir, P.Espargaro (Voir ici)

Bagnaia Quatararo Batianini
Record

1’31.077 Maverick Vinales 2020

1’31.065 Francesco Bagnaia (Voir ici)

26.6° dans l’air et 29°8 sur la piste sont les conditions proposées aux pilotes pour cette course qui aura un protagoniste de taille à gérer : la météo… En attendant que le ciel se décide, voici les images en direct…

C’est parti pour 27 tours. Bagnaia et Quartararo abordent le premier virage en leader mais Miller repasse. Marc Marquez est quatrième devant son équipier qui laisse ensuite passer Martin et Aleix. Mir est dixième. Zarco est douzième. Martin bouscule Marquez et passe quatrième.

Martin est survolté après Marc Marquez, il s’offre le scalp de Quartararo qui a maintenant trois Ducati devant lui.

Mais il repasse aussitôt au freinage. Bagnaia pendant ce temps file en tête il 1s5 d’avance sur Miller et 2.6s sur Quartararo débarrassé de Martin qui a chuté au virage 14.

Aleix Espargaró est quatrième devant Marc Marquez et son frère. Bastianini mène la vie dure aux Suzuki. C’est le même pilote Avintia qui remonte carrément quatrième après avoir passé Marc Marquez. A 21 tours du but, on a un trio de tête réuni en 2s4 avec Bagnaia et Quartararo puis le reste de la meute mené par Bastianini à 6s. Zarco est 11è. Hélas, il doit subir un “long lap”…

Zarco observe sa pénalité il est 14è. Morbidelli est 20è, Rossi 22è et Dovizioso avant dernier puisque Martin a rejoint la course. Bastianini est l’homme le plus rapide en piste. Miller s’élargit au vitrage 13. Bagnaia a 3s d’avance à 17 tours du but.

Martin après sa chute prend une seconde pénalité “long lap”. Il jette l’éponge. Quartararo est dans le sillage de Miller. Bastianini est toujours un solide quatrième. Bagnaia est sous investigation suite à un mouvement au départ…

Il reste 14 tours et Quartararo passe Miller. Le Français est en hard medium et les Ducati et hard soft. Lecuona chute au virage 4.

Bastianini est toujours en état de grâce. C’est le pilote le plus rapide en piste. Il est quatrième et il est à 4s9 de Miller qui se fait lâcher progressivement par Quartararo. Le Français remonte aussi sur Bagnaia à 2s. Il reste 10 tours. Rins chute.

Bastianini a recollé à Miller. Il est à 4s7 de Bagnaia… Il le passe à 8 tours du but.

 

Quartararo est à 1s1 de Bagnaia.  L’officiel Ducati semble à la merci du pilote d’usine Yamaha à 7 tours du but. A quatre du but, la jonction est faite !

La lutte finale est lancée…

Sous le drapeau à damier, Bagnaia garde les commandes d’un rien devant Quartararo. Bastianini a son premier podium devant Marc Marquez, Mir et Miller qui a craqué. Pol Espargaró, Aleix, Binder et Nakagami ferment le top 10. Zarco est 12è.

MotoGP Misano 1 Course : classement

Misano

Crédit classement motogp.com




Tous les articles sur les Pilotes : Francesco Bagnaia

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team