Jorge Lorenzo a déclenché un feu nourri contre lui après un commentaire sur son réseau social au sujet de la chute de Cal Crutchlow, sur la Yamaha, lors des premiers tests au Qatar. Son « je vous l’avais bien dit » a sonné comme une vengeance d’avoir été écarté par Yamaha au profit de l’Anglais pour le poste de pilote test. Jack Miller a répondu, puis Aleix Espargaró s’en est mêlé, entrainant des échanges tendus qui ont agité la toile. Dans un entretien à AS, le Majorquin commente. Et reste droit dans ses bottes en relativisant néanmoins les faits …

Jorge Lorenzo n’est pas passé inaperçu sur les réseaux sociaux dernièrement, avec juste un commentaire sur une chute de Cal Crutchlow lors des premiers tests au Qatar. Une ironie qui a déclenché l’ire de certains de ses anciens collègues à qui il n’a pas manqué de répondre, jetant ainsi un peu plus d’huile sur le feu de la polémique.

Dans un entretien à AS, le quintuple Champion du Monde à présent jeune retraité a fait le point sur cet épisode. Et à l’écouter, il y en aura certainement d’autres … « Quand je réponds à quelqu’un sur les réseaux sociaux, je ne donne pas l’importance que les autres accordent à ce type de communication. Pour moi, c’est une sorte de jeu et ça m’amuse même. J’ai fait un commentaire sur la chute de Crutchlow, car cela rappelait un peu ce que j’avais publié sur Instagram il y a quelques mois, et de façon amusante ».

« Ensuite, deux pilotes, pour certaines autres raisons, m’ont répondu. C’est le cas de Miller, à cause de ce qui s’est passé en 2019, alors qu’il était sur le point de manquer de place chez Ducati, et Aleix, qui pour certaines raisons que je ne préfère pas développer, ont profité de cette occasion pour, avec l’excuse de défendre un autre pilote, me répondre. Vous me connaissez et, quand quelqu’un vient me chercher, ce n’est pas dans ma personnalité de garder le silence et j’ai répondu ».

Il ajoute aussi que si tout ça est un jeu, c’est également pour lui une question de principe : « j’ai toujours défendu l’idée d’avoir un monde dans lequel les gens disent ce qu’ils pensent. C’est ce que j’essaie de faire moi-même. J’ai toujours admiré les gens qui sont comme ça et j’ai toujours voulu être comme ça. C’était comme ça avant, mais je devais faire attention car je représentais beaucoup de marques, en commençant par celle qui m’a donné la moto et en terminant par le dernier sponsor. Maintenant que je représente beaucoup moins de marques et que je n’ai à rendre compte à personne, je suis moi-même et je dis ce que je pense ».

« Je pense que ce n’est pas une mauvaise chose de dire ce que vous pensez, d’être direct, et quand quelqu’un essaie de vous discréditer ou de dire du mal de vous, vous devez réagir et lui dire que, s’il suit cette voie, il y a également des conséquences. C’est mon état d’esprit » prévient-il.

Jorge Lorenzo et le MotoGP : « je n’y retournerai pas »

Après avoir défini le fond, il revient ensuite sur la forme : « pour moi, ce n’est pas aussi important que beaucoup de gens le pensent. C’est une sorte de jeu et quelque chose qui m’amuse. En ce moment je suis heureux et mène une vie que j’aime. Parfois ces choses arrivent et, pour le meilleur et pour le pire, je suis Jorge Lorenzo et j’ai toujours eu cette vertu ou ce défaut de dire ce que je pense ».

Il en apporte d’ailleurs la preuve en analysant ce qui aurait pu se passer s’il avait connu une autre trajectoire chez Honda : « il est vrai que si j’avais continué à me battre pour gagner des courses et des championnats du monde, je serais toujours en compétition maintenant. S’il n’y avait pas eu la blessure d’Assen en 2019, j’aurais couru pour Honda et qui sait, avec ce qui est arrivé à Márquez, comment les choses auraient changé. Mais je ne perds pas une seconde à réfléchir à ce qui aurait pu m’arriver, car des choses pires et meilleures auraient pu m’arriver aussi. En général, je suis satisfait de ce que j’ai réalisé et je n’y pense pas beaucoup ».

Il termine sur le MotoGP : « je n’y retournerais pas. Maintenant que je peux vivre des choses que je n’avais pas pu vivre jusqu’à présent, et que j’aime, je pense avoir pris la bonne décision».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par JORGE LORENZO (@jorgelorenzo99)



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP