Lors de ce test de Valence qui ouvre l’intersaison 2020, KTM a mis sur la piste une RC16 au cadre profondément modifié. Une évolution qui ne veut pas être une révolution pour autant, car les Autrichiens revendiquent haut et fort leur culture du cadre treillis en acier. Mais rien n’empêche d’améliorer l’ordinaire. Pour expliquer la démarche, Pol Espargaró parle d’un concept hybride dont le mérite revient à un Dani Pedrosa présenté comme la force motrice de l’évolution du projet MotoGP de la firme de Mattighofen…

La différence saute aux yeux, et d’autant plus qu’elle est soulignée par les lignes de couleur orange sur un fond noir. KTM a un nouveau châssis pour sa RC16. Un coup d’œil rapide ferait croire à un châssis poutre, mais l’apparence est trompeuse. Les sections de tubes d’acier sont toujours là : « j‘aime ce châssis. Il est toujours en acier, mais c’est un hybride, car 80% est toujours composé de tubes et 20% de pièces moulées en acier sur les côtés, c’est différent. Vous pouvez voir qu’il a une forme plate et carrée. Nous avons toujours l’ADN de KTM avec le châssis tubulaire. On va dans la bonne direction. Mais nous sommes toujours dans la phase d’apprentissage » a déclaré Pol Espargaró.

Le plus jeune des Espargaró est conscient que « nous devons encore mieux comprendre l’ensemble, mais c’est quelque chose d’intéressant. Nous avons également essayé certaines choses dans le moteur pour obtenir plus de couple et de puissance dans la ligne droite. Cette première journée a été très réussie » résume le catalan.

Ce n’est pas la première fois que KTM met ce châssis sur les rails. Il y a deux semaines, Dani Pedrosa avait déjà eu l’occasion de le tester lors d’un essai privé tenu à Jerez. Il est prévu que les pilotes KTM testent une autre variante, comme l’a confirmé Pol : « nous avons testé la version du châssis que Dani Pedrosa a déjà essayé. Nous allons essayer une autre version. C’est une étape supplémentaire que Dani a demandée lors de ses premiers tests. Théoriquement, la version que nous essaierons devrait être un peu meilleure. Nous avons déjà constaté des progrès au milieu de la courbe et sur un tour complet, mais nous avons toujours des problèmes avec le pneu. »

« En tout cas, le châssis 2020 est meilleur que le précédent, j’ai eu mon meilleur temps avec le nouveau châssis. C’est la direction dans laquelle nous devons aller. Le châssis se comporte très bien et nous avons encore beaucoup de marge pour en tirer le meilleur parti. C’est un châssis beaucoup plus léger, je ne vois que des avantages. »

En plus d’améliorer le comportement de la RC16 dans une courbe, Espargaró a déclaré que ce nouveau châssis apportait également une solution à l’un des problèmes qui le plombait cette année : le manque de traction mécanique. « Nous avons tout essayé ici ces derniers jours avec l’électronique. Mais rien n’a fonctionné. Nous savons maintenant que nous pouvons résoudre ces problèmes avec le nouveau châssis. La traction s’améliore un peu, ainsi que la rotation », explique le n°44.

Enfin, interrogé sur la contribution de Dani Pedrosa à la croissance de KTM en MotoGP, il répond que « la contribution de Dani est très précieuse. Il ne laisse pas les ingénieurs tranquilles, il est très engagé dans le projet. Il insiste et les ingénieurs savent exactement ce dont nous avons besoin. N’oublions pas que KTM en est à sa troisième saison en MotoGP » termine Pol.

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Dani Pedrosa, Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP