Cette troisième saison de Pol Espargaró chez KTM a été celle de la confirmation d’une bonne trajectoire prise. Les progrès ont été incontestables et cette montée en puissance est espérée comme un tremplin pour la suite. Le patron de la marque a déjà sous-entendu qu’il espérait des top 5 pour 2020, avec, notamment, un Pol Espargaró dont plus personne ne doute à Mattighofen des capacités à tenir le projet d’une poigne ferme sur la piste. Ce dernier le sait bien, mais il n’oublie pas l’impulsion d’un homme récemment recruté qui a éclairé la voie : Dani Pedrosa.

Lorsque, à la fin de la saison passée, l’embauche de Dani Pedrosa par KTM est devenue officielle, les avis étaient partagés. L’Espagnol prenait sa retraite de pilote officiel après des années passées chez Honda. Une marque qui, d’ailleurs, n’a pas trop apprécié cette reconversion. On se souviendra en effet des propos peu aimables sur le sujet tenus par le team manager Repsol Honda Alberto Puig, qui a aussi été longtemps le mentor du pilote à présent critiqué.

Certains disaient aussi que, du fait de son gabarit, Dani Pedrosa ne pouvait aider que lui-même dans la mise au point d’une moto. D’ailleurs, il se blessait souvent. Une usure du corps qui s’est rappelée à « titanium » dès les premiers tours avec la RC16 qui ont fait céder une clavicule. Dès lors, KTM avait-il fait une bonne affaire ? La suite allait démontrer que oui…

Car depuis qu’il s’est vraiment mis à l’ouvrage, il n’est pas une voie qui remet en cause le casting. Pol Espargaró, fer de lance des Autrichiens en MotoGP insiste d’ailleurs : « avant que Dani ne soit un pilote d’essai KTM, je n’avais pratiquement aucune relation avec lui. Il avait une approche avec nous purement polie, pour nous dire “bonjour” et “au revoir”, mais ici, il s’est beaucoup ouvert » assure Pol.

« Il s’est aussi ouvert avec les ingénieurs et l’équipe. C’est ce que je voulais lorsqu’il est venu. Il s’est ouvert et il a parlé aux ingénieurs des sentiments qu’il avait avec la moto par rapport à ceux vécus avec la Honda, ce qui nous a aidés à comprendre beaucoup de choses. Et puis ça s’est ouvert aussi avec moi. Nous avons eu beaucoup de discussions non seulement sur les motos, mais aussi sur les pilotes, sur les styles de pilotage … Des choses dont je n’avais jamais parlé à personne ouvertement, juste avec mon frère parfois. »

Un bel hommage qui en dit long sur la valeur de l’investissement. Une expérience qui sera très utile dans un groupe de quatre pilotes dont deux sont des débutants en la personne de Brad Binder et de Iker Lecuona, en plus de Miguel Oliveira qui attaquera, en 2020, sa seconde saison chez Red Bull Tech3 KTM.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Dani Pedrosa, Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP