Ce matin, la presse italienne était unanime pour saluer un contrat signé entre Valentino Rossi et Petronas, pour une période d’un an ferme avec une option lour l’année suivante. Ce qui nous promettait le Doctor sur la ligne de départ du MotoGP pour deux ans… La nouvelle est arrivée jusqu’au patron de l’écurie Razlan Razali. Il en est tombé non pas de sa chaise, mais de son vélo, puisqu’il fait une virée à bicyclette. Et il dément ! Tout serait donc encore à faire…

Depuis le début, il y a une drôle d’ambiance entre Valentino Rossi, Razlan Razali et Yamaha, au sujet de l’arrivée du Doctor au sein du team Petronas, en provenance du team officiel Yamaha. Le Malaisien s’est fait tirer l’oreille, avant d’en accepter le principe. Puis les tractations ont eu lieu au sujet de l’équipe technique. Le Doctor voudrait y voir ses proches. Le Malaisien ses employés.

Ce matin tout semblait résolu et toute l’Italie de la moto assurait qu’à Jerez, même à huis-clos, on célébrerait un nouveau bail pour Vale. Mais ça, c’était avant que Razali ne découvre les faits. Ceci accompli, il a mis sur son réseau social le commentaire suivant :

« Je suis sorti toute la journée pour une balade à vélo et j’ai vu les nouvelles de notre nouveau pilote pour 2021. Ce n’est pas vrai du tout. Nous y travaillons encore. Cela prend plus de temps que d’habitude car il n’est pas un pilote normal ».

Razlan Razali veut donc garder la main. Il faut espérer que tout le monde garde son sang-froid, sous peine de lasser le principal intéressé. Quelle ambiance…



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team