Cela fait trois ans qu’Álex Rins est en MotoGP. Une saison 2019 des plus radieuse pour l’officiel Suzuki qui, à deux reprises, est monté sur la plus haute marche du podium, en remportant les courses d’Austin et de Silverstone. Le pilote, qui fêtera ses 24 ans le 8 décembre prochain, est donc dans une bonne dynamique à l’aune de 2020. Il sera sans nul doute l’un de ceux, à l’instar de Fabio Quartararo et de Maverick Viñales, qui auront comme seule et unique ambition, d’aller disputer la couronne mondiale sur le tête de Marc Márquez depuis 4 ans maintenant.

Pour l’heure, le temps des vacances d’hiver a sonné et avec elles, la plaisir de retrouver ses proches et de poursuivre malgré tout sa préparation physique. On se prête tout de même à tirer les leçons de l’année écoulée en faisant le bilan du “bien” “pas bien” et du “fera mieux le prochain coup”. Pour Álex Rins, ce fut une année très positive, avec deux victoires et un podium à Jerez. En vue de 2020 qui arrive, l’Espagnol a fixé la barre très haute avec son corollaire de bonnes résolutions.

«Les victoires que nous avons remportées sont ce qu’il y a de plus positif pour moi cette saison. En plus du podium que nous avons obtenu à Jerez et de toute l’expérience accumulée au cours de la saison », a déclaré le coéquipier de Joan Mir. «Quant aux choses négatives, ce sont les chutes et les erreurs commises. Paradoxalement, ces bévues apportent aussi quelque chose de positif, car à la fin, nous en tirons  des leçons et ce qui nous aide à apprendre et à progresser », a tenu à préciser le Barcelonais.

Austin restera une course, un moment inoubliable pour celui qui a fini quatrième au classement du championnat du monde cette saison. Il y a décroché sa première victoire en Catégorie Reine. Il a farouchement lutté face à un redoutable Valentino Rossi, l’une des légendes du MotoGP. « C’était incroyable. Je me souviens quand j’ai dépassé Valentino, il me restait quatre tours à faire et j’ai poussé jusqu’à la limite pour ne plus lui laisser la moindre occasion de ma passer. Dans le dernier tour, j’ai su rester concentré, j’étais un peu nerveux et c’était comme une explosion d’émotions lorsque j’ai franchi la ligne d’arrivée et que j’ai vu mon équipe grimper sur le muret qui longe la ligne d’arrivée », a déclaré le pilote Suzuki.

Quand il parle de sa seconde victoire en Grande Bretagne sur le tracé de Silverstone, il évoque le cas “Marc Márquez” qui lui a disputé la victoire jusqu’au bout.
« Se battre avec Márquez est toujours très difficile. Je me souviens très bien de cette course. Je suis resté pendant plusieurs tours derrière lui pendant lesquels je l’ai observé. J’ai bien étudié ses points forts, ses faiblesses, essayant de voir quel était le meilleur endroit pour le dépasser, et je l’ai finalement vaincu dans le dernier virage de quelques centimètres, quelques millièmes de seconde ! Il est également difficile de décrire ce que je ressentais à cette époque. C’était plus que du bonheur, je dirais de “l’extase” », a confié Rins.

Alors que la saison 2019 vient de s’achever avec les tests de Valence et de Jerez, le temps des bonnes résolutions pour la saison 2020 qui approche est de bon ton.
« Suzuki a déjà travaillé sur les nouvelles spécifications du moteur pour 2020 et nous pouvons déjà percevoir  la différence. J’ai constaté qu’il avait un peu plus de puissance. Nous essayons d’améliorer la traction et la vitesse. Me concernant,  je dois être plus régulier en course et je dois moins chuter. Il me faut encore pousser plus mon entrainement, pour avoir une très bonne condition physique. Le mot “constance” devra être de rigueur à chaque course », a conclu Álex Rins.

Le rendez vous est donc fixé pour la première course de la saison, le 08 mars 2020 au Qatar.

 

Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar