Le Grand Prix d’Italie est aussi une affaire de chiffres sur un tracé du Mugello qui aime défier les records. Avant de quitter définitivement la Toscane pour se projeter vers la Catalogne, voici un bilan des vitesses de pointe dans les trois catégories qui ont livré bataille le week-end dernier. C’est aussi l’occasion de comparer l’état du championnat après six épreuves avec celui que l’on avait l’an passé à la même époque. Ce qui donne aussi certaines indications…

Pendant des années, le Mugello a été la piste la plus rapide de tous les temps. Voici, catégorie par catégorie, les vitesses maximales les plus élevées atteintes lors de la dernière édition du Grand Prix d’Italie.

MotoGP : Dovizioso 356,7 km/h (FP3) ; Petrucci 355 (FP3) ; Crutchlow 354,7 (WU) ; Pirro 353.8 (course) ; Lorenzo 353.5 (course) ; Mir 353.4 (course) ; A. Espargaró 351,6 (FP3) ; Márquez 351,5 (FP3) ; Rins 350 (FP1) ; P. Espargaró 348.4 (tendre) ; Rossi 348 (course) ; Viñales 347 (FP3).

Moto2 : Bulega à 300,6 km / h (FP2) ; c’est la première fois que cette catégorie dépasse 300 km / h) ; Corsi 298.9 (WU) ; Pasini 298 (WU); Gardner 297,2 (WU) ; Manzi 297,1 (WU).

Moto3 : Toba à 248,1 km / h (course) ; Fernández 246.1 (course) ; Arbolino 245.4 (course).

Par ailleurs, voici la comparaison entre les points récoltés par les pilotes en 2018 après six courses et leur capital actuel au même stade de la saison :

Márquez 115/95 (+20); Dovizioso 103/66 (+37); Rins 88/33 (+55); Petrucci 82/63 (+19); Rossi 72/72 (+0); Miller 42/49 (-7); Crutchlow 42/56 (-14); Viñales 40/67 (-27); P. Espargaró 38/23 (+15); Morbidelli 34/17 (+17); A. Espargaró 27/13 (+14); Lorenzo 19/41 (-22); Iannone 7/60 (-53).

Le Grand Prix de Catalogne aura lieu du 14 au 16 juin.



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team