Les années se suivent et ne se ressemblent pas. En 2019, Ducati avait totalement dominé les tests de Sepang avec un carré d’as aux quatre premières positions à l’issue des trois jours : Le meilleur temps revenait à Danilo Petrucci devant Francesco Bagnaia, Jack Miller et Andrea Dovizioso. Cette année, Bagnaia était quatrième, Petrucci sixième, Miller huitième, Dovizioso quinzième et Zarco dix-septième.

Le nouveau Michelin avait manifestement changé la donne, mais il était difficile de juger des performances de la Honda avec Marc Márquez convalescent et victime d’une double chute à Sepang, alors que Ducati alignait sa nouvelle partie-cycle, mais dotée de l’ancien moteur. Le nouveau sera présenté à Losail pour les derniers tests de cette saison qui débuteront dans moins d’un mois au Qatar. Ducati y déploiera pour la première fois 4 Desmosedici officielles, 2 pour Dovizioso et Petrucci et 2 pour le duo Pramac formé par Miller et Bagnaia.

Si au Qatar les pilotes Ducati n’obtenaient pas de très bonnes positions, les écarts étaient minimes avec Bagnaia quatrième à 0.153 de Fabio Quartararo, Petrucci sixième à 0.257 et Miller huitième à 0.267.

« Je suis assez content des tests de Sepang, estimait Luigi Dall’Igna, le Directeur du Service Course, mais il y a du travail à faire à cause des nouveaux pneus car ils nécessitent un réglage différent, à la fois en termes de châssis et d’électronique. »

« Nous avons recueilli beaucoup de données lors de ce test et maintenant nous devons les analyser pour arriver au Qatar avec quelques idées. »

« Nous aurons quelques mises à jour pour le prochain test, même au niveau du moteur, il sera plus puissant, rien d’énorme, mais je m’attends à des améliorations. »

« La capacité à tourner s’est améliorée avec le nouveau châssis et ici nous n’avons apporté que sa nouvelle version. Les commentaires et les données des pilotes confirment qu’il y a eu un pas en avant dans cette direction. »

« Zarco a effectué le premier jour en faisant un travail un peu différent car avec lui nous avons fait l’expérience d’une configuration tout à fait différente de notre norme pour la collecte d’informations. Ensuite, il faut considérer que c’était son premier contact avec Ducati, ayant manqué les essais de Valence et de Jerez, donc je n’attendais rien de plus de lui. En fait, je suis content de l’attitude qu’il a eue face à ce parcours. Il y a certainement du travail à faire, mais je suis assez confiant.».

Concernant les deux pilotes de l’équipe Pramac, Miller et Bagnaia, tous deux sur la GP20, « Je suis content, Jack a fait un bon test, il a donné quelques commentaires intéressants sur le matériel qu’il a essayé et a passé de bons moments. Pecco a également montré qu’il pouvait bien faire. C’était sa première fois sur la moto officielle et donc il avait beaucoup de choses nouvelles à assimiler, mais je suis heureux. »

Pour ce qui est de 2021, « Chaque constructeur fait ses propres évaluations et est obligé de parler à tous les pilotes qui sont sur le marché, car on ne sait jamais ce qui va se passer. A mon avis, Suzuki avait également contacté Viñales. »

« Pour l’instant, la chose la plus raisonnable pour nous est, je pense, d’attendre un peu. »

 

Résultats des trois jours de test de Sepang :

Photos © Ducati

Sources : Vidéopass Dorna (interview de Simon Crafar à la fin des tests de Sepang) et GPOne.com


Tous les articles sur les Teams : Ducati Team