Il semble déjà dit que cette année 2020 sera une année noire pour Honda. La firme de Tokyo a tellement exploité sa monoculture Marc Marquez qu’en son absence, elle révèle une plaine aride et hostile à la récolte du moindre point. La position de ses machines officielles aux couleurs Repsol est à chaque fois un sujet d’étonnement et un constat de désolation. Misano n’a pas échappé à la règle, avec, en plus, le forfait de Cal Crutchlow mal remis d’une opération aux avant-bras. Heureusement, pour sauver l’honneur à défaut des apparences, il y a Takaaki Nakagami…

Takaaki Nakagami ne s’attendait certainement pas à ce scénario lorsque, tardivement, cette saison du monde d’après a été lancée. Et pourtant, c’est bien lui qui tient sur ses frêles épaules toute la maison Honda en MotoGP. Car Marc Marquez est hors-jeu pour cause de blessure tandis que son équipier Cal Crutchlow n’est que l’ombre de lui-même, avec des soucis techniques auxquels s’ajoutent des problèmes physiques.

Une situation d’autant plus étonnante que le Japonais roule avec la version 2019 de la RC213V. Honda peut donc aussi s’inquiéter pour les prochaines saisons… « Nous ne connaîtrons le potentiel de la Honda 2020 que lorsque Marc Marquez sera de retour et en pleine forme », a déclaré vendredi le pilote d’essai du HRC Stefan Bradl. Autant dire que ce ne sera pas pour demain…

Le podium est visé ce dimanche

A Misano, le week-end dernier, Cal Crutchlow était absent de la course en raison d’une blessure, et tant Alex Marquez que Bradl ont clairement raté les points en finissant 17e et 18e. C’est encore Takaaki Nakagami qui a donné le meilleur résultat à Honda. Le Japonais de l’équipe LCR Honda Idemitsu a vu le drapeau à damier à la huitième place, mais a ensuite été rétrogradé d’une place par le jury des Commissaires FIM MotoGP parce qu’il avait dépassé les limites de la piste dans le dernier tour.

Nakagami restait tout de même positif, car il s’était élancé d’une plus lointaine 14ème position. Cependant, il ne comprenait pas pourquoi il n’avait pas retrouver le rythme qu’il avait été le sien lors du warm-up matinal :

« Si vous partez de la 14e place sur la grille, ce n’est pas bon pour la course », a commenté Nakagami. « Mais nous nous sommes considérablement améliorés et j’ai pu établir des temps au tour constants. Nous devons maintenant découvrir pourquoi j’ai pu rouler 1’32 min pendant le warm-up, mais seulement en 1’33,1 min en course. Je suis sûr que nous pouvons à nouveau nous battre pour un podium lors de la prochaine course de Misano. Nous travaillons dur pour enfin atteindre ce premier podium” termine le Japonais qui sera à nouveau seul dans le box LCR ce week-end pour le second round à Misano…

 



Tous les articles sur les Pilotes : Takumi Takahashi

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda