Si souvent, on regrette que les circonstances nous aient privés d’un duel entre le double Champion du Monde Casey Stoner et le alors jeune prodige Marc Marquez, il ne faut pas oublier qu’un autre grand rendez-vous  a été manqué chez Honda : celui du quintuple titré Mick Doohan avec la pépite d’alors Valentino Rossi. L’Australien nous rafraîchit donc la mémoire en insistant sur le fait qu’il voulait ce défi avec le représentant de la nouvelle génération…

A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire dit-on. Pour changer la donne, certains pilotes que la critique estime dans leur zone de confort choisisse une autre moto, pour montrer qu’avec n’importe quel flacon, ils peuvent donner l’ivresse. D’autres restent mais acceptent de grands défis avec des coéquipiers talentueux. C’est cette option qu’avait choisi Mick Doohan en voulant Valentino Rossi à ses côtés. Seulement voilà…

En 1999, la grave blessure est arrivée sur la 500 qu’il fallait réellement dompter. Le Doctor et Doohan se sont donc croisés… Et, au passage, Valentino Rossi récupérait l’équipe technique de l’Australien menée par Jeremy Burgess.

Lors d’une interview dans le sho Fox Under the visor, Mick Doohan est revenu sur cette période : «je voulais Rossi comme partenaire, ça n’aurait pas été un problème de l’avoir dans mon box car chacun de nous aurait eu son propre sponsor. Valentino a été rapide depuis le début et c’est pourquoi je le voulais avec moi, cela aurait été un défi difficile, j’en suis sûr. Je lui aurais posé beaucoup de problèmes et vice versa ».

“Rossi aura le meilleur matériel”

Le pilote australien a ensuite poursuivi sur la perspective d’une arrivée de Vale chez Petronas Yamaha : « ils lui donneront le meilleur matériel même s’il va dans une équipe satellite et il n’y a personne de mieux que lui pour le développement de la moto, donc c’est parfait. Il est toujours compétitif et j’admire personnellement son dévouement car il est toujours capable de monter sur le podium en partant 8e par exemple. Ce qui se passe en ce moment, c’est qu’il est difficile de savoir si quelqu’un d’autre a la vitesse de Marquez ».

Enfin, Doohan a conclu : « les motos actuelles sont extraordinaires, mais est-ce que n’importe qui pourrait les conduire sans toute l’électronique ? Certains pilotes en ont besoin, mais Marquez pourrait certainement s’en passer, même si cela serait compliqué pour les qualifications ».



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team