Personne n’a vraiment remarqué Maverick Viñales dans ce second Grand Prix MotoGP de l’année à Misano. Il faut dire qu’entre le doublé Honda, la victoire de Marc Marquez, le titre de Fabio Quartararo et les adieux de Rossi, il y avait de quoi s’y perdre. Et pourtant, le nouveau pilote Aprilia méritait toute l’attention. En effet, il a été l’auteur d’une folle remontée avec cette RS-GP qu’il découvre seulement. Une prestation solide qui est de bon augure pour la prochaine manche à Portimao…

Maverick Viñales n’a pas fait dans la dentelle lors de cette antépénultième course de la saison. Sur un tracé de Misano qu’il connait maintenant parfaitement avec son Aprilia, il s’était pourtant qualifié seulement 19eme avant de se retrouver 21eme au premier virage. Puis l’Espagnol a pris ses marques et s’est lancé dans une folle remontrée qui l’a amenée au huitième rang, dans le sillage de son équipier Aleix Espargaró.

Sur sa représentation, il commente : « je pense que la première partie de la course est toujours difficile quand on découvre la moto. Je ne suis vraiment pas habitué à m’élancer d’aussi loin non plus » commence-t-il. « C’est toujours difficile pour moi. J’ai du mal à trouver la bonne ligne et aussi à dépasser les pilotes ».

En course : Maverick Viñales (12) devant Luca Marini

Maverick Viñales : “nous sommes sur la bonne voie

« Finalement, j’ai pu rouler très vite et je n’ai commis aucune erreur. Nous sommes sur la bonne voie. Il faut tellement apprendre en quelques tours et j’ai tellement appris avec les nouvelles configurations, surtout dans les premiers tours ». Des nouvelles configurations dit-il ? En effet : « nous avons fait de gros changements. Il s’agit de l’équilibre de la moto. Nous avons pris cette course comme un test et cela s’est très bien passé. Cela a payé. J’ai ensuite pu établir des temps au tour de 1’32,5 min au cours de la course. Compte tenu des conditions, c’était un très bon chrono ». C’était même le quatrième absolu en course.

Sur son bon rythme, Viñales a fini par rejoindre son collègue d’Aprilia Aleix Espargaró, qui connaissait, lui, des soucis d’adhérence avec son pneu arrière : « j’étais plus proche et plus rapide, mais je n’ai pas eu la chance de dépasser Aleix. J’ai perdu trop de temps derrière Marini. Mais je ne me concentre pas sur Aleix, mais sur moi-même », a souligné l’Espagnol. Rendez-vous à présent à Portimao où il faudra confirmer les bonnes dispositions entrevues dans cette course à Misano. Une confrontation avec le tracé portugais qui est aussi très attendu par le Top Gun qui assure : « nous sommes sur la bonne voie ! »

Maverick Viñales

MotoGP Misano-2 J3 : classement

Qualifications MotoGP Émilie-Romagne

Classement général MotoGP Emilie-Romagne

C’édit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini