Les messages n’étaient pas encourageants y compris ceux venant de Jorge Martin lui-même. C’est maintenant officiel, et malgré tous les efforts déployés par le rookie espagnol en MotoGP chez Pramac, il devra regarder le Grand Prix d’Italie de chez lui. Il s’était pourtant fixé le Mugello comme échéance de retour après sa lourde chute à Portimao occasionnant sept fractures. Mais les médecins lui ont dit non…

Jorge Martin sera également contraint de rater le Grand Prix d’Italie prévu au Mugello du 28 au 30 mai, après avoir manqué l’Espagne et la France. Le rookie du Team Pramac, blessé lors des essais du Grand Prix du Portugal, espérait pouvoir revenir au Mugello, mais après avoir été soumis à une série de contrôles par l’équipe médicale qui le suit, il n’a pas a reçu l’accord des médecins, qui ont déconseillé son retour en Toscane, compte tenu également des caractéristiques du circuit italien, très exigeant pour le physique des pilotes.

Le n ° 89 avait subi des fractures du scaphoïde, du premier métacarpe de la main droite et de la cheville droite, qui ont été chirurgicalement réduites, tandis que les fractures de l’os pyramidal du poignet droit et du cinquième métacarpe de la main gauche ont été réduits et immobilisés, sans intervention chirurgicale. La fracture du plateau tibial gauche a été réduite par arthroscopie.

Jorge Martin Pirro Italie

Jorge Martin doit prendre son mal en patience

Son retour est donc reporté le 4 juin au Grand Prix de Catalogne et au Mugello et ce sera le testeur Michele Pirro qui le remplacera sur la Ducati Desmosedici. La présence de Pirro avait déjà été prévue comme un joker, mais à ce stade, le pilote des Pouilles rejoindra Johann Zarco qui avait eu Tito Rabat comme voisin de box au Mans. Mais l’Espagnol est çà présent mobilisé dans sa saison WSBK.

Pirro est arrivé en MotoGP en 2012 après sa meilleure saison en Moto2, où il a remporté son seul triomphe en Grand Prix, terminant une saison avec le Gresini Racing FTR avant de rejoindre les rangs de Ducati en tant que testeur. Depuis, il a participé à une course chaque saison, ayant déjà effectué 39 Grands Prix avec la marque italienne.

Parmi eux, douze ont été dans les rangs de Pramac Racing, où il a couru sept grands prix en 2013 en remplacement de l’Américain Ben Spies. Trois autres en 2016 à la place de son compatriote Danilo Petrucci, et deux autres en 2020 remplaçant également l’italien Pecco Bagnaia. Le Mugello sera son premier Grand Prix en 2021, où il avait déjà prévu de se rendre comme un joker de l’usine.



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Martin

Tous les articles sur les Teams : Pramac Racing