Alvaro Bautista a été débauché de Ducati par l’usine Honda fin 2019 en vue de relancer son ambition en WSBK. Depuis, les résultats se font attendre. L’osmose avec la nouvelle CBR triple R est encore recherchée au point que l’équipier Leon Haslam semble à ce titre mieux se débrouiller. Cette saison, il faut montrer que l’on a fait de gros progrès, mais ça commence mal avec un pilote espagnol qui arrive diminué par une blessure qu’il n’avait pas vraiment révélée lors du premier test en Catalogne…

Entre Honda et Bautista, il y a peut-être de l’eau dans le gaz et c’est ce que ce début de saison en Aragon révélera ou non. Le sujet est cette blessure contractée lors d’un entrainement en motocross dont la marque semble découvrir chaque jour un peu plus l’ampleur… Ainsi, le pilote ne sera pas en pleine possession de ses capacités ce week-end lors de l’ouverture de la saison. Ceci alors que son accident remonte au mois de mars. « La blessure dure beaucoup plus longtemps qu’un os cassé » regrette l’ancien du MotoGP.

Juste quelques jours avant le seul test hivernal majeur de SBK sur le circuit de Catalunya à la fin du mois de mars, Alvaro Bautista a eu un accident lors d’un entraînement de motocross. « Quand je suis tombé, ma poitrine a heurté le guidon », a déclaré jeudi après-midi le vice-champion du monde 2019 en rencontrant Speedweek dans le paddock d’Aragon. « Je n’ai rien cassé, mais tous les ligaments, tendons et vaisseaux sanguins ont été touchés. Guérir une blessure comme celle-ci prend généralement beaucoup plus de temps qu’un os cassé ».

« Avant le test de Catalunya, je me sentais plus ou moins bien. J’avais mal, mais ce n’était pas un gros problème. Après le premier jour de test, j’ai soudainement ressenti de fortes douleurs à cause de la position sur la moto, des mouvements et de l’effort. Quatre jours après ma chute, j’aurais peut-être dû me passer de ce test. S’il l’avait été deux semaines plus tard, j’aurais complètement récupéré. J’ai en fait aggravé la blessure et maintenant il faut beaucoup plus de temps pour récupérer » précise l’Espagnol qui n’avait apparemment rien dit de sa blessure à Honda avant que les faits ne la mettent à jour.

Bautista : « je suis plus proche de 40 ans que de 30 ans »

Bautista était dans une impasse : d’une part, il aurait fallu du temps à son corps battu pour récupérer. D’un autre côté, il lui fallait également chaque minute sur la Honda pour faire avancer le développement de la CBR1000RR-R. « J’ai testé en Aragon pendant une journée, puis la douleur s’est aggravée et j’ai arrêté », a déclaré l’Espagnol. « Je voulais être en forme pour les courses ici. Lors du test d’Aragon, c’était bien meilleur qu’en Catalogne ».

La question n’est plus de savoir si Bautista pourra faire un bon résultat ce week-end, mais carrément s’il pourra tenir durant tout le meeting… « Je pense que oui », assure le pilote de 36 ans. « Ce n’est pas la même chose que de piloter pendant 45 minutes, puis faire une pause et piloter à nouveau pendant 45 minutes, puis vous recommencer le lendemain. Là vous faites trois ou quatre tours, prenez un peu de repos, puis parcourez les quatre tours suivants. Continuer toute la journée, c’était trop pour moi. En ce moment, je ressens tout : les freinages, les accélérations et chaque mouvement. Même dans la ligne droite, chaque mouvement me pique la poitrine. Je remarque maintenant que je suis plus proche de 40 ans que de 30 ans ».

Malgré son état, Bautista évalue la Honda : « nous avons fait un pas en avant, mais je ne sais pas si cela suffira pour se battre pour les places sur le podium dès le départ. Nous ne saurons pas qui est où avant les premières séances. Les tests hivernaux ne disent pas grand-chose car les conditions et les programmes de tests sont très différents. Le premier à battre est toujours le pilote qui porte le numéro 1. En Aragon, Estoril et Misano, il est plus facile de voir qui est où, car les tracés et les conditions ne sont pas aussi spéciaux que sur Phillip Island ou Buriram. Cela correspond plus à la réalité. Après les trois premiers événements, nous aurons une idée de qui peut se battre pour le titre » termine l’Espagnol.

Souffrant de douleurs thoraciques depuis fin mars: Alvaro Bautista



Tous les articles sur les Pilotes : Alvaro Bautista