Chez les Espargaró, ce n’est pas forcément la signature la plus attendue qui est maintenant officielle. Non, entre Pol et Honda, rien n’est paraphé même si tout semble être dit. En revanche, le frère aîné Aleix a mis du gaz pour assurer son avenir sur une RS-GP sur laquelle lorgne désormais aussi Danilo Petrucci. Pour la seconde moto de Noale, ce sera donc un duel entre Italiens, arbitré par le tribunal des sports qui doit rendre un appel sur l’affaire de dopage de Joe le Maniac…

Entre Aleix Espargaró et Aprilia, c’est une aventure qui se poursuivra jusqu’en 2022. Sous l’auvent Gresini ou pas, puisque le constructeur ambitionne à terme démonter sa propre structure. Quant à L’Espagnol, il est en voie de voir son vœu exaucé : celui de terminer sa carrière chez Aprilia, qu’il a rejoint en 2017.

« Je suis très content de cette confirmation. L’aspect humain est très important pour moi et en quatre saisons Aprilia est devenue ma deuxième famille et avec ce contrat, qui est sans aucun doute le plus important de ma carrière, ils m’ont montré qu’ils sont au centre de ce projet », explique le pilote de 31 ans.

« Sur le plan technique, la croissance des derniers mois m’a convaincu, avec l’arrivée de nombreuses forces nouvelles et les débuts du RS-GP 2020, qui s’est si bien passé dans les tests. J’ai l’impression que nous devons terminer le travail commencé cet hiver, j’ai hâte de retrouver toute mon équipe et de rivaliser avec la nouvelle moto, de mener ce projet là où il le mérite ». Aleix Espargaró ne sera néanmoins pas des tests Aprilia à Misano les 10 et 11 juin.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini