Si, sur la piste, la trêve estivale est respectée, dans les coulisses, il n’y a pas de cessez-le-feu en MotoGP. Surtout entre les deux camps visiblement irréconciliables que sont Honda et Ducati. Il aura fallu que le directeur sportif des Rouges parle de la domination sans partage de Marc Márquez dans le palmarès du HRC ces dernières années pour faire réagir le team manager de l’équipe frappée du blason ailé. Qui a attiré l’attention sur le maigre palmarès des Italiens par rapport aux efforts consentis. Ce qui, évidemment, ne pouvait laisser insensible le même Ciabatti…

C’est le coup de chaud de ce mois de juillet en MotoGP. Lorsque Paolo Ciabatti a désigné Marc Márquez comme l’adversaire, plus que le constructeur Honda, qui, sans son prodige espagnol, ne pourrait se targuer d’un tel taux de réussite en Grand Prix, il ne se doutait peut-être pas de la cinglante répartie d’Alberto Puig. L’homme de Repsol Honda a fait remarquer que les énormes investissements faits par Ducati ne s’étaient jusque-là soldés que par un seul titre, en 2007. Et qu’il était dû à un autre surdoué : Casey Stoner.

Fin de l’échange ? Que nenni. Paolo Ciabatti relance la mise… « Puig interprète mal mes déclarations pour créer une controverse, afin qu’il puisse attaquer Ducati » déclare l’Italien à motorsport-total. « Il a lui-même noté un seul fait irréfutable, à savoir la pertinence de Marc dans les victoires et les championnats remportés par Honda depuis ses débuts en MotoGP 2013 ».

« Malgré tout le respect que je dois à Honda, leur bilan aurait été très différent sans Márquez, même s’il y a deux grands pilotes comme Dani Pedrosa et Cal Crutchlow » a déclaré Ciabatti. Le fait est toutefois que Honda a réussi ces deux dernières années à remporter le triple titre de pilote, d’équipe et de constructeur, tandis que Ducati termine ses saisons les mains vides.



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team, Repsol Honda Team