Auréolé de sa couronne de Champion du Monde de Moto2, Pecco Bagnaia est arrivé en MotoGP avec les faveurs des pronostics pour ce qui est de la compétition entre les débutants de l’année. Hélas, c’est un tout autre scénario que vit le protégé de l’académie VR46. Dominé par l’officiel Suzuki Mir et surtout le pilote satellite Yamaha Quartararo, Bagnaia se débat avec une GP18 du team Pramac. Qui l’oblige à se référer à des réglages différents des autres pilotes Ducati…

Une situation qui n’est pas seulement due au fait que Bagnaia roule avec une GP18, alors que les trois autres pilotes de pointe en Desmosedici ont des GP19. Elle risque d’ailleurs de se répéter lorsque tout le monde aura une GP20 l’an prochain.  Car Bagnaia a un style de pilotage particulier, qui se rapproche beaucoup d’un certain Jorge Lorenzo

L’Italien explique : « bien sûr, je regarde les données de “Dovi”, parce qu’il est le plus rapide d’entre nous, mais aussi de Petrucci et de Miller. Mais je regarde les données de Lorenzo, car la moto est similaire à la sienne comme l‘est mon style de pilotage. Nous sommes très semblables Par conséquent, je peux comprendre quelque chose en prenant ses réglages ».

L’année dernière, Jorge Lorenzo a été très rapide sur certains circuits avec la Ducati. Ces données constituent donc une source d’informations importante pour Bagnaia. Cependant, sa saison comme rookie n’est pas facile. Une neuvième et deux quatorzième places sont jusqu’à présent son rendement. Cinq fois, le champion du monde de Moto2 en titre n’a pas fini et lors du dernier Grand Prix en Allemagne, il a fini hors des points.

Tous les articles sur les Pilotes : Francesco Bagnaia

Tous les articles sur les Teams : Alma Pramac