Pit Beirer est le directeur sportif d’une marque KTM qui est très attendue dans cette saison 2021 de MotoGP qui s’annonce. Sa progression en 2020 a été étonnante et elle demande conformation cette année. A tel point que les patrons à Mattighofen sont persuadés que leur RC16 sera aux avant-postes de la course au titre. Un enthousiasme que Pit Beirer tente régulièrement de calmer tout en essayant de ne pas casser l’ambiance. La preuve …

Pit Beirer est comme tous ses autres collègues du paddock : il lui tarde de reprendre le collier et de se lancer enfin dans une saison 2021 où ses troupes seront cette fois regardées de près. Et pour cause : elles se sont sacrément rapprochées du haut du tableau. Cependant, il faut garder la tête froide. Alors que l’on est entré dans la veillée d’armes d’une campagne qui s’annonce tout aussi indécise que la précédente, Pit Beirer donne ainsi le ton : « je ne veux absolument pas être parmi les prétendants au titre », déclare-t-il. « Je pense que ce poids ne devrait pas encore être sur nos épaules ».

Le coup de froid donné, il souffle ensuite un peu de chaud… « Mais nous avons livré des performances constantes en 2020 et aurions pu nous battre pour le titre si nous nous étions épargné les erreurs les plus stupides. Nous avons perdu beaucoup de points. Si nous avions pu éviter cela, beaucoup aurait été possible … »

Pit Beirer a fait son analyse : Pol Espargaró est tombé à Brno dans le combat contre Zarco et à Spielberg-1 dans le combat contre Oliveira. Ce sont 32 points au moins, soit la valeur de deux troisièmes places qui ont été perdus. Il est également tombé en Catalogne. « Il y avait une septième ou huitième place à portée de main », a d’ailleurs déclaré l’Espagnol à l’époque au sujet du classement général.

Pit Beirer : « prendre le risque d’une chute n’en vaut pas toujours la peine »

« C’est une situation nouvelle que de regarder le tableau des points et affirmer que sans telle ou telle erreur, il aurait pu y avoir encore plus » dit Beirer sur Speedweek. « Il ne s’agit plus de passer de la 15e à la onzième place, mais on parle de la troisième place du championnat du monde MotoGP. La leçon de la saison 2020 ? La constance est très importante pour le moment. Prendre le risque d’une chute n’en vaut pas toujours la peine ».

Il termine : « parfois, il vaut mieux terminer quatrième avec plus de sécurité que de tomber dans la bataille pour la troisième place. Si nous prenons ces idées à cœur, tout sera possible dans la nouvelle saison. Regarder le classement du championnat 2020 : nous devons essayer de répéter les succès de l’année précédente et de faire encore mieux certaines choses ». En fait, le titre, il y pense aussi, mais il veut éviter absolument une pression qui perturberait ses troupes …

Pit Beirer a une idée en tête ...



Tous les articles sur les Pilotes : Miguel Oliveira

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP