Johann Zarco sera mieux armé chez Ducati qu’il ne l’a été en 2020. Et pourtant, avec cette GP19 dans un team Avintia moins huppé qu’il découvrait, le Français a réussi à séduire avec, notamment, une pole-position, un podium et une autre position de pointe qu’une pénalité lui a enlevé lors de la campagne autrichienne. A cette occasion, il s’est montré solide, ce qui laisse augurer de bonnes choses dans un team satellite Pramac de premier choix avec une GP21 de dernière génération. Le team manager Guidotti est même déjà certain que ça va plus que bien se passer …

Francesco Guidotti est le team manager d’une structure Pramac essentielle pour Ducati. La preuve : elle vient de lui fournir ses deux derniers pilotes dans son équipe usine et s’apprête donc à se lancer dans une nouvelle campagne, sa vingtième à ce niveau de la compétition, avec une nouvelle paire de champions. A elle seule, elle rassemble trois titres : un en Moto3 avec un Jorge Martin débutant, et deux en Moto2 avec le désormais vétéran Johann Zarco. C’est ce dernier qui, en est persuadé l’Italien, pourrait être la belle surprise d’une saison durant laquelle Pramac aimerait goûter à la victoire …

Guidotti fait ce commentaire sur Johann Zarco qui est pour le moins intéressant : « je pense que c’est un pilote qui a pris conscience de ses moyens et qui s’est construit une estime de soi qu’il n’avait probablement pas auparavant, vivant un peu dans l’ombre de certaines personnes ». Ces dernières ne sont néanmoins pas citées …

« Johann Zarco peut être une bonne référence pour Ducati »

L’Italien poursuit sur GPOne : « maintenant, il fait tout par lui-même, cela signifie qu’il a pris sa vie en main, tant sur le plan personnel que professionnel. De plus, sur le plan technique, il est au bon endroit, au bon moment. La saison dernière a été un rapprochement avec Ducati. Cette fois, il aura une moto plus avancée dans une équipe très proche de Ducati. Il pourra profiter de cette opportunité ».

Guidotti termine sur cette note positive : « je pense qu’il sera impliqué dans le développement de la Desmosedici. Johann a un style de pilotage particulier et je pense qu’il sera exploité, aussi parce qu’il a l’expérience d’autres motos comme la Yamaha, la Honda et la KTM. Pour Ducati, cela peut être une bonne référence et Pramac s’est toujours prêté à ce type de travail qui est une valeur ajoutée ».

On rappellera que le début de saison se jouera au Qatar, sur un tracé de Losail qui accueillera deux Grands Prix successifs. En 2019 et 2018, Dovizioso y a concrétisé sur la Ducati et avait fini second en 2017, 2016 et 2015. L’édition 2020 ne s’était pas tenue en raison de la crise sanitaire. De quoi donner des idées …

Johann Zarco est prêt ...



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Pramac Racing