Pol Espargaró et les autres pilotes Honda travaillent dur en ce moment à Misano avec les autres protagonistes du MotoGP. Mais quand on a une RC213V, il faut peut-être en faire encore plus. C’est du moins ce que laisse entendre l’officiel HRC qui montre un nouvel agacement à l’encontre du niveau de sa machine, en le comparant notamment à celui de la concurrente Ducati…

Il n’est pas courant qu’un pilote d’usine encense ouvertement une marque concurrente dans une compétition aussi sensible que le MotoGP. C’est pourtant ce qu’a fait Pol Espargaró qui n’a pas seulement rappelé les faiblesses techniques de sa Honda. Il les a mises en exergue en comparant sa monture avec la Ducati. Un exercice qui ne fera sans pas sourire tout le monde au sein du HRC.

Mais la démarche montre aussi une certaine impatience à sortir de l’ornière. Au moment où deux jours de tests à Misano ont cours, et durant lesquels on attend beaucoup de nouveautés chez Honda, dont ce fameux moteur évalué comme révolutionnaire pour 2022, Pol Espargaró s’est distingué en signalant sa détresse lorsqu’il croise la trajectoire d’une Desmosedici…

« Avec les Ducati, il est impossible de se battre : elles semblent n’avoir aucune faiblesse. Tout le monde va vite avec cette moto ». L’ambiance est mise, et la remarque est d’autant plus justifiée que sur le podium du dernier Grand Prix de Saint Marin, il y avait un certain Enea Bastianini avec une… GP19. Mais Pol Espargaró ne s’arrête pas là : « je suis assez rapide sur un tour, je ne chute pas et je ne fais pas d’erreurs comme je l’ai fait en début d’année, et j’en suis content ».

Pour Pol Espargaró la Honda n’a absolument aucun point fort

Cependant… « Nous n’avons pas le meilleur freinage, ce qui était un point fort chez Honda auparavant. Nous n’avons pas la meilleure accélération ou la meilleure adhérence, ni même la meilleure traction. Nous n’avons pas la meilleure puissance ou la meilleure vitesse en virage. Plusieurs fois, il me semble que je n’ai pas de point fort pour attaquer, dépasser ou rattraper les adversaires. Nous devons nous améliorer dans tous les domaines, en termes de puissance, de traction, de virage, d’accélération… il est important de ne pas se concentrer sur une seule chose ».

C’est ce qui s’appelle mettre son employeur face à ses responsabilités. Depuis le temps que Honda travaille sur sa RC213V, la marque ne semble pas trouver la solution en ne proposant qu’une moto qui, sans être vraiment mauvaise, n’est surtout bonne nulle part. Jusqu’à avoir perdu certains de ses atouts passés. Un vrai camouflet. Au passage, on a tout de même vu cette saison que les Ducati pouvaient être battues. A condition d’avoir Fabio Quartararo sur l’autre moto.



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team