Jorge Lorenzo a fait une réapparition sur un circuit avec une moto et habillé comme un vrai motard. C’était sur la piste de Misano et avec le pilote test Ducati Pirro qui l’accompagnait sur le bitume avec une Panigale alors que le Majorquin jouait avec une Yamaha R1. De belles machines à moteur thermique destinées à célébrer l’inauguration du premier magasin dédié à la mobilité urbaine électrique sous l’enseigne Vmoto Soco. Mais pour les passionnés de Grand Prix l’essentiel était dans le discours du quintuple Champion du Monde qui se souvient d’un épisode Aprilia…

Jorge Lorenzo a remis un cuir, mais il rassure tout de suite : c’était parce que les circonstances l’exigeaient. Car il est aujourd’hui définitivement un autre homme que le Por Fuera du monde d’avant. Il dit ainsi au micro de GPOne : “lorsqu’après tant d’années consacrées à mon sport, vous faites l’expérience d’une vie détendue et sans stress, il est difficile de revenir aux sacrifices et aux risques que vous faisiez auparavant. Cette étape est terminée, maintenant je profite de la vie, la seule que l’on ait “.

Jorge Lorenzo

Jorge Lorenzo : “Aprilia ne voulait pas investir pour avoir un champion comme moi”

Puis Jorge Lorenzo a parlé d’Aprilia, soit la marque qui aligne aujourd’hui une bonne RS-GP dont seul Aleix Espargaró profite vraiment. L’ancien de Yamaha, de Ducati et de Honda en donne en partie la raison, en se souvenant que le constructeur de Noale s’intéressait à lui pour 2021. Mais que l’accord n’a pas été conclu : “j’ai eu des contacts avec Rivola, qui est un de mes amis depuis qu’il a travaillé en Formule 1 avec Ferrari. Ils me voulaient comme pilote. Dans mon esprit, je voulais être un pilote d’essai. Nous en avons parlé avec Aprilia, mais ils ne voulaient pas investir autant pour avoir un champion comme moi comme testeur. Nous ne sommes donc pas parvenus à un accord “.

Un problème économique est donc à l’origine de l’échec de Jorge à rejoindre Aprilia en tant que pilote d’essai. Le constructeur basé à Noale avait même essayé de l’engager comme pilote régulier, mais sans succès. Voilà de quoi nourrir la réflexion de Dovizioso, qui fait actuellement une série de tests sur la RS-GP dont les prochains sont à la fin de ce mois de juillet en Aragon avant deux autres à Misano. Mais c’est aussi une information à prendre en compte par Viñales, qui se cherche désormais un nouveau projet pour 2022, puisqu’il a décidé de quitter le giron Yamaha à la fin de cette année.



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini