Le Championnat du monde de Superbike 2019 s’est ouvert sous le signe d’un Álvaro Bautista raflant tout sur son passage. Après de nombreuses années en MotoGP, le pilote castillan a dominé tant en Australie qu’en Thaïlande lors de ses débuts dans la catégorie. La faute à la nouvelle Ducati que la concurrence voudrait déjà castrer ? Voire…

Le pilote Aruba Racing, âgé de 34 ans, fait vraiment une différence en cette entame de campagne de WSBK. Car il est un fait que la seule Ducati Panigale V4 R à donner d’excellents résultats est la sienne. Chaz Davies, Eugene Laverty et Michael Rinaldi sont plus en retrait. S’il n’y avait pas eu l’Espagnol, nous aurions probablement vu l’habituelle victoire de Jonathan Rea sur Kawasaki et Yamaha en deuxième force. Il faut maintenant attendre la suite pour savoir si ces deux rendez-vous sont une tendance fiable pour le reste de la saison où s’il s’agissait là d’exceptions.

Chicho Lorenzo, le père de Jorge, commente très activement ce qui se passe dans les courses de moto sur Twitter. Le scénario 2019 de Superbike ne lui a donc pas échappé. Le père du quintuple champion du monde a commenté : « la qualité de Bautista est devenue évidente en 2019. Il est également vrai que le fait d’être hors du MotoGP lui a procuré l’avantage dont tant de pilotes ont besoin pour obtenir leur meilleur niveau. Peut-être qu’avec une moto officielle, il aurait obtenu des podiums ou même des victoires. La qualité de Bautista en tant que grand pilote MotoGP ne fait pas de doute, mais dans ce sport, il y a quelque chose qui dépasse la qualité des pilotes ».

Passés des mots élogieux sur Bautista, il s’est penché sur le cas de la catégorie… : « J’imagine que pour diverses raisons, il était très intéressant que Bautista se dirige vers le Superbike cette année en tant qu’officiel d’une marque autre que Kawasaki et avec la possibilité de faire ce qu’il est en train de faire. Cela ne m’a pas du tout surpris, car au cours de ces années, nous avons eu des démonstrations montrant que le niveau de la SBK était incontestablement bas. Ce “monde” a besoin d’un changement de génération, car Bautista les a tous laissés sur place ».

Le père de Jorge Lorenzo estime que le niveau du championnat WorldSBK est médiocre et espère des améliorations futures. Il conclut sur Tuttomotoriweb: « je voudrais que le SBK ait un niveau de pilotage égal à celui du MotoGP, mais avec davantage de motos “de série”. Afin de réduire les coûts au point que chaque pilote puisse démontrer sa qualité avec un budget très bas. Cela deviendrait un autre tremplin vers le MotoGP ».



Tous les articles sur les Pilotes : Alvaro Bautista

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team