En Aragon, on a vu une séance qualificative de MotoGP qui ressemblait fort à celle du Moto3. Des pilotes, en fin d’exercice, semblaient comme égarer sur la piste, attendant une bonne roue pour améliorer leur performance. Une situation qui a ému certains pilotes dont Jorge Lorenzo. Et une attitude qu’il ne faudrait pas voir changer en habitude…

C’est courant en Moto3 et c’est plutôt rare en MotoGP. Mais en Aragon, il était flagrant que des pilotes en mal de performance cherchaient le sillage d’un concurrent pour profiter de ses trajectoires. Un procédé qui n’est pas nouveau, mais qui agace. Ainsi Jorge Lorenzo qui a commenté : “à mon avis, ils doivent pénaliser les coureurs qui attendent beaucoup les autres sur la piste. En MotoGP, nous avons de grosses motos, et théoriquement les meilleurs sont en MotoGP, ceux qui ont le plus d’expérience, les plus âgés. Et normalement, ils n’ont pas besoin d’attendre d’être tiré par un autre pilote pour améliorer les temps au tour ».

« En Aragon, nous avons assisté à des qualifications comme une course en Moto3 ou un Tour de France, et à mon avis, cela ne devrait pas être comme ça en MotoGP. En Moto3, ça ne devrait pas être comme ça, non plus mais encore moins en MotoGP ».

De son côté, Cal Crutchlow a complété en livrant certains noms : « si vous voulez nommer quelques coureurs, Dovi ne veut pas que Marc le suive et Marc ne veut pas que Dovi le suive. Iannone veut suivre Dovi ou Marc, Petrucci veut suivre Dovi ou Marc. Lorenzo, je ne l’ai pas vu alors je dirais qu’il a fait son tour seul. “Les autres gars comme Alex Rins ou Petrucci ne peuvent pas faire leur tour seul, alors ils doivent suivre quelqu’un. J’aime faire mon temps seul. Si vous faites votre temps avec quelqu’un devant vous, vous le regardez lui et pas avec ce que vous faites ».

Cependant, Crutchlow a souligné que la situation n’était pas “dangereuse”, tandis que Marquez et Dovizioso ont convenu que cela ne justifiait pas de sanctions. Marquez a fait valoir que “la course est comme ça”, alors que l’officiel Ducat a déclaré : “c’est difficile. Ce qui s’est passé en Aragon est à la limite, mais pas assez pour pénaliser quelqu’un“.

Des pénalités, il n’y en a eu quand même avec Vinales et Morbidelli qui ont gêné Smith lors de la Q.1 : “ce que j’ai vu lors de la Q2 faisait partie de la course, ce que j’ai vu lors de la Q1 était dangereux, à mon avis“, a déclaré l’officiel KTM. “C’est frustrant quand les gars s’arrêtent, mais cela fait partie du jeu.”

Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso, Cal Crutchlow, Jorge Lorenzo, Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team, LCR Honda, Movistar Yamaha MotoGP, Repsol Honda Team