Comme depuis le début de la saison 2020, le paddock MotoGP reste toujours interdit aux journalistes. Mais, comme à son habitude, cela n’empêche évidemment pas ce dernier de bruisser de rumeurs, dont certaines nous reviennent aux oreilles…

Nous en occultons la plupart, soit pour clause de confidentialité, soit faute d’éléments nous permettant de penser qu’il s’agit d’autre chose que de rumeurs, mais il arrive aussi que plusieurs éléments à priori diffus se recoupent et, à ce moment là, nous vous en faisons part.


Suite à l’opération du ménisque et du ligament croisé du genou gauche de Franco Morbidelli, l’équipe Petronas Yamaha SRT a dû prendre des dispositions pour remplacer l’Italien aux côtés de Valentino Rossi.

Sur le TT Circuit Assen, l’équipe malaisienne a fait appel à Garrett Gerloff, dans une sorte de prise de contact avec celui qui, à ce jour, semble tenir la corde pour remplacer le nonuple titré l’année prochaine, si ce dernier confirme effectivement le sentiment général que nous sommes en train d’assister aux dernières courses MotoGP de l’immense champion transalpin.

Mais ce remplacement ponctuel de l’Américain ne saurait résoudre définitivement les problèmes rencontrés par Razlan Razali et Johan Stigefelt : une opération aux ligaments croisés nécessitent habituellement deux mois de convalescence et de rééducation, ce qui pousse approximativement le retour de Franco Morbidelli bien après la trêve estivale.

Or la suite du calendrier s’annonce chargée, non seulement avec 10 Grands Prix en 14 semaines, mais surtout avec une rentrée composée de deux Grands Prix consécutifs en Autriche, suivis 10 jours plus tard par l’épreuve britannique à Silverstone.

Sans pouvoir compter ad vitam æternam sur Garrett Gerloff (l’homme a quand même un contrat à respecter en Superbike avec le GRT Yamaha WorldSBK Team), l’équipe Petronas Yamaha SRT a donc dû anticiper pour remplacer « Franky ».

En concertation avec Yamaha, dont le programme de tests européens est toujours impacté par les restrictions de déplacements entre l’Europe et le Japon, il a donc été décidé que le pilote d’essai Cal Crutchlow participerait aux deux courses en Autriche, et possiblement à Silverstone si l’état de Franco Morbidelli le nécessite encore.

L’annonce n’est certes pas encore officielle mais, selon plusieurs de nos sources dans le paddock, c’est acté. Nous aurons donc le plaisir de revoir le Britannique en course.

Si le Grand Prix du Japon n’avait pas été annulé, il aurait peut-être pu s’agir d’un retour en tant que wildcard, ce qui nous aurait alors sans doute valu une belle décoration pour célébrer le 66e anniversaire de Yamaha Motor survenu le 1er juillet dernier, ou même le 60e anniversaire de la première participation de la firme d’Iwata en Grands Prix, mais il faudra sans doute se satisfaire de l’habituel et néanmoins joli vert d’eau du pétrolier malaisien.

Quoi qu’il en soit, nous sommes déjà impatients d’écouter les débriefings du pince-sans-rire au Red Bull Ring…


Si vous souhaitez consulter nos précédents épisodes de « Radio Paddock », c’est ici, et, même si la vérité d’un jour n’est pas forcément celle du lendemain, on ne peut pas dire que nous ayons été démentis par l’actualité… Ou par les intéressés eux-mêmes qui nous lisent.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team