Actuellement, malgré le déconfinement dans plusieurs pays européens, le paddock MotoGP reste toujours virtuel, à l’image des nombreuses interviews à distance réalisées par les pilotes. Mais, comme à son habitude, cela ne l’empêche évidemment pas de bruisser de rumeurs, dont certaines nous reviennent aux oreilles…

Nous en occultons la plupart, soit pour clause de confidentialité, soit faute d’éléments nous permettant de penser qu’il s’agit d’autre chose que de rumeurs, mais il arrive aussi que plusieurs éléments diffus se recoupent et, à ce moment là, nous vous en faisons part.

C’est le cas aujourd’hui pour deux d’entre elles, l’une concernant Misano, l’autre concernant indirectement Johann Zarco.

    • Concernant Misano qui, comme on vous l’a annoncé en exclusivité, serait/sera le lieu d’un test privé MotoGP avant même le test de Jerez, nous pouvons aujourd’hui confirmer qu’il est bien planifié les 22, 23 et 24 juin. Il ne s’agit donc plus d’une rumeur mais d’une information.
    • Ducati a bien loué le circuit pour le partager avec les autres constructeurs (la liste définitive des équipes présentes n’est pas encore connue) et, à priori, seuls les pilotes d’essais et les pilotes titulaires des constructeurs bénéficiant des concessions pourraient y être présents. Lesquels ? Nous ne le savons pas encore.

D’autre part, la récente nomination de Jack Miller chez Ducati en 2021 laisse une place vacante au sein du team Pramac. Plusieurs noms ont été avancés pour le remplacer dans la structure italienne aux côtés d’un Pecco Bagnaia qui a les faveurs de Francesco Guidotti, parmi lesquels rien de moins que Andrea Iannone, Álex Márquez, Lorenzo Baldassarri, Enea Bastianini, Jorge Navarro et Jorge Martin, ce dernier semblant avoir les faveurs de Borgo Panigale, malgré ou à cause de l’intérêt évident de KTM et de Honda, au point d’obtenir un accord de principe

Or, depuis hier, « Radio Paddock » considère que la cause est entendue : Ducati serait parvenu à un accord définitif avec Jorge Martin pour qu’il intègre le team Pramac en 2021.

Ce qui, avant même le début de saison et en considérant que Ducati et Andrea Dovizioso n’ont d’autre choix que de continuer ensemble, ne laisserait plus aucune Ducati d’usine pour Johann Zarco… Dur, dur pour le Français qui a tout juste débuté sa carrière sur une Desmosedici par la petite porte et espérait bien profiter de cette saison 2020 pour montrer son talent et rebondir !

Le pire n’est néanmoins jamais certain et Johann Zarco nous a déjà montré à plusieurs reprises qu’il savait nous étonner positivement… C’est tout le mal qu’on lui souhaite !



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco, Jorge Martin

Tous les articles sur les Teams : Alma Pramac