En un geste inconsidéré en course qu’il a reconnu comme insensé, la carrière de Romano Fenati s’est arrêtée. Mais sa vie, aussi, a basculé. Car depuis, c’est tout de même la curée. Le pilote s’est excusé, son écurie l’a viré, son contrat avec MV Agusta pour la saison prochaine dénoncé, il a annoncé son retrait de la compétition et, malgré tout, la fédération italienne lui retire sa licence et le convoque. C’est maintenant l’homme qui reçoit des menaces de mort…

Romano Fenati a eu un comportement hors norme sur la piste de Misano, mais ce qui lui arrive aujourd’hui dépasse aussi l’entendement. En bon italien on aurait envie de dire « basta ».  Les sponsors auraient prévenu les équipes : « gare à vous si vous lui donnez une moto à l’avenir ». Les tifosis le menacent : « tu dois mourir ». À la maison, le téléphone sonne toutes les heures. Des milliers de messages sur Internet l’ont contraint à suspendre ses comptes sur les réseaux sociaux. Sur les murs d’Ascoli, sa ville, des insultes contre son entourage fleurissent.

C’est donc la curée. Et dans les colonnes de 24heures.ch, Romano Fenati commente : « j’ai commis une erreur, j’en paie les conséquences :  je me rends, vous avez gagné. Et je dis stop, assez. J’ai des problèmes à gérer toute cette rage que j’ai en moi, je l’admets. J’étais en train de travailler là-dessus depuis quelques années avec Lea, ma préparatrice mentale. J’ai été le pilote le plus correct de la saison passée et je continuais à aller bien. Jusqu’à dimanche ».

« Je comprends l’animosité à mon égard, parce que je me suis trompé et parce que j’ai donné une image horrible de notre sport. Mais j’ai été trahi par mon instinct. Elle vous semble logique, toute cette vague de haine ? ». Une question qu’il nous pose à tous.



Tous les articles sur les Pilotes : Romano Fenati

Tous les articles sur les Teams : Snipers team