Décidément, Romano Fenati se souviendra longtemps de ce moment d’égarement sur un tracé de Misano où il disputait un Grand Prix de San Marino de Moto2. En lutte avec Stefano Manzi pour une place sans enjeu, il a saisi le levier de frein de son adversaire en pleine ligne droite pour lui fendre la pareille de manœuvres peu orthodoxes partagées quelques virages plus avant. En une fraction de seconde, sa vie a basculé… Et ça continue !

On rappellera ce que Fenati a déjà payé pour sa manœuvre : un retrait de sa licence internationale jusqu’à la fin de l’année, la perte de sa licence italienne, un licenciement de son actuel équipe et le refus de sa nouvelle de confirmer son embauche, une mise au ban de la société des pilotes, sans oublier les menaces et autres pressions morales sur ses proches qui lui ont fait déposer une plainte.

Une justice pénale où il apparaîtra aussi comme accusé puisque l’on apprend que le procureur de Rimini a décidé d’ouvrir une enquête contre lui pour « violence privée ». Les policiers de Misano devront enquêter sur ce qui s’est passé lors du Grand Prix de San Marino, se procurer des vidéos de l’incident et écouter Stefano Manzi. L’audience aura lieu le 29 octobre.



Tous les articles sur les Pilotes : Romano Fenati

Tous les articles sur les Teams : Snipers team