Fabio Quartararo ne lâche pas son emprise sur cette saison MotoGP. Au contraire, il y met encore plus de pression, jusqu’à étouffer toute adversité. En Autriche, il devait plier et par deux fois il est resté droit, à Silverstone la concurrence lui promettait la fin de l’état de grâce mais il ne l’a pas fait que la prolonger : il a carrément posé les bases d’un règne depuis cette Grande Bretagne qu’il a visitée comme un roi. L’officiel Yamaha est imperméable à tout événement, pilonne et assomme la concurrence et ça se voit au championnat : son avance est désormais presque décourageante pour ses collègues…

Fabio Quartararo a commencé la dernière partie de saison avec 34 points d’avance et en trois Grands Prix il vient de la porter à 65. Pour parachever le tableau, il a écrasé de sa domination le Grand Prix de Grande Bretagne qui est sa cinquième réalisation de l’année. Il reste six épreuves et sa sérénité est telle qu’il parait intouchable.

Derrière, ses plus proches poursuivants dans la course au titre ont perdu des points. Mir n’a fini que neuvième à Silverstone, Bagnaia a bu la tasse en revenant avec les deux petits points de son quatorzième rang, et Zarco se contente d’un modeste onzième rang qui le remonte tout de même dans le trio de tête au général. Mais à 69 longueurs de son solide compatriote, Bagnaia étant quant à lui à un point derrière le Français collègue de marque. Miller ferme le top 5 et Brad Binder pointe sixième, ce qui est aussi sa place à l’arrivée de cette douzième manche de cette campagne.

Puisque l’on parle de cette arrivée, on rappellera qu’Alex Rins s’est racheté une conduite en finissant second pour Suzuki tandis qu’Aleix Espargaró a fait ce qu’il avait dit qu’il ferait : il a offert le premier podium à son employeur Aprilia. Dans la famille Espargaró, la satisfaction est aussi du côté du cadet Pol qui réalise un solide Top 5 après être parti de la pole position pour une usine Honda dont il a été le fer lance.

Silverstone

Les autres accessits de Silverstone

Marc Marquez a en effet chuté, son troisième accident en trois jours, et si son frère Alex est huitième, et second pilote de la marque de Tokyo, c’est tout de même derrière un survolté Iker Lecuona, qui réalise son meilleur résultat sur la KTM Tech3. L’équipe tricolore est aussi heureuse de compter son pilote Petrucci dans le top 10.

Bastianini, douzième, aura été le meilleur rookie à Silverstone mais reste loin au championnat d’un Jorge Martin qui a chuté avec Marc Marquez. Prochain rendez-vous dans deux semaines en Aragon. Avec ou sans Viñales sur l’Aprilia ? Après ce que l’on a vu de la RS-GP en Grande Bretagne, il nous tarde de voir comment l’Espagnol se fera à l’italienne de Noale…

Silverstone

MotoGP Silverstone Championnat : classement après Silverstone (12/18)

Silverstone

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP