Alex Rins a fait toute la saison 2020 en gérant une épaule blessée dès l’entame de la campagne. Au cours du programme concentré imposé par le nouveau calendrier élaboré sous la pression de la crise sanitaire, l’officiel Suzuki s’est sérieusement posé la question d’une opération. Mais sa fin de partie a été à la hauteur de sa réputation, même si elle n‘a pu contrecarrer la marche de son équipier Joan Mir vers le titre mondial. Et pour 2021 ? Alex Rins a décidé de repartir avec le même épaule …

Alex Rins a décidé : il ne soumettra pas son épaule à une révision faite par le bistouri. Pourtant, en 2020, une blessure précoce à cet endroit l’a limité pendant une grande partie de la saison. Mais l’Espagnol né en 1995 estime qu’il peut ranger tout ça au rayon des mauvais souvenirs, sans avoir eu besoin d’une intervention chirurgicale : « je n’ai pratiquement plus de douleurs à l’épaule, je soulève les mêmes poids qu’avant la blessure et c’est une très bonne nouvelle » se réjouit l’officiel Suzuki sur Motorsport-total.com

Alex Rins : « les ligaments de la clavicule étaient déchirés »

Après avoir décidé de ne pas subir une intervention chirurgicale pendant la saison, cette option a été discutée avec le Dr. Xavier Mir en détail une fois la compétition finie : « nous avons évalué la blessure ensemble, nous avons pris une radiographie et les ligaments de la clavicule étaient déchirés », révèle tout de même Rins.

« Il y avait la possibilité d’une opération, mais nous ne pensions pas que c’était nécessaire parce que cela ne me dérangeait pas. C’est plus de nature visuelle. Donc je ne suis pas passé par la salle d’opération et je me sens très bien. J’ai fait beaucoup de motocross et mon épaule répond bien » jure Rins qui affrontera donc ainsi la saison 2021.

Une campagne où il devra déposséder son propre équipier du titre mondial … « Nous nous sommes rapprochés l’année dernière, mais nous n’avons pas réussi. Maintenant, je suis prêt ». Il a repris l’entrainement et reste mobilisé pour un début de saison promis fin mars au Qatar. Cependant, il ne lui a pas échappé que les tests de Sepang ont dû être annulés à cause de la crise sanitaire : « c’est une piste que nous apprécions vraiment et c’est un peu choquant de découvrir que nous n’y ferons pas les tests”.

Sur les nouvelles dispositions concentrant l’intersaison sur le tracé de Losail, il commente : « si nous devions commencer l’année avec un nouveau moteur, un nouveau châssis, je trouverais cela plus compliqué, mais puisque nous commençons la saison avec la moto de l’année dernière, je pense que trois jours d’essais au Qatar suffisent. Il est clair que nous devions faire quelque chose avant la première course ».

Sur le sujet, on rappellera la nouvelle donne :  3 et 4 mars, mise en place, 5 mars Shakedown Test, uniquement pour les débutants et les pilotes d’essai, 6-7 mars Test officiel et 10-12 mars : Test officiel. Pour les pilotes qui ont changé d’équipe et doivent s’habituer à une nouvelle moto, comme Pol Espargaro ou Danilo Petrucci, c’est un soulagement.

Alex Rins a testé son épaule en motocross et il est rassuré ...



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar