Danilo Petrucci a pris grand soin de ne se fâcher avec personne lors de son départ chez Ducati. Au contraire d’un Andrea Dovizioso qui a choisi l’année sabbatique, celui qui continuera sa carrière en MotoGP sous le sceau de KTM s’est montré moins critique à l’égard de son ancienne équipe. Cependant, le vernis craque dans cet entretien vidéo de l’émission « Giraglia Di Partenza », où l’on apprend que tout n’était pas rose chez les rouges. Ni idéal avec Andrea Dovizioso …

A force d’en parler, les confidences finissent par tomber. Dans cette intervention de Danilo Petrucci repérée par Corsedimoto sur YouTube, on découvre un Petrux s’exprimant avec un peu plus de profondeur sur sa période Ducati. Des propos qui confirment parfois ceux d’un Andrea Dovizioso qui n’a pas hésité à mettre sur la place publique le conflit qui l’opposait dans les coulisses du team officiel de la marque de Borgo Panigale avec Gigi Dall’Igna.

Pour tout dire, Danilo Petrucci aime la chaleur de l’ambiance familiale dans le box. Une tendance que KTM lui promet, et qui est la matrice du team Tech3 au sein duquel il évoluera en 2021. Mais chez Ducati, on en était visiblement assez loin … « L’approche carotte-bâton peut fonctionner, mais ce n’est pas bon pour tous les pilotes » commente ainsi Petrux. « Je n’ai jamais été considéré comme un pilote sur lequel parier, même quand j’allais vite. Ils vous montrent toujours la fierté de rouler sur cette moto, alors qu’à mon avis, vous avez besoin d’un traitement personnalisé, au niveau humain. Ils ne font pas ça ».

Pour se faire mieux comprendre, Petrucci détaille : « il y a une approche d’ingénierie, si quelque chose ne va pas, vous changez. Ils croient que la moto est toujours la meilleure et si elle n’est pas la meilleure, c’est la faute du pilote. Mais ce n’est plus mon problème… Quand tu es dans l’équipe d’usine, tu dois être devant et tu es presque obligé de gagner, il n’y a aucune chance que tu sois derrière la moto satellite. Même si les motos sont les mêmes ces derniers temps, vous avez le même support. Tito Rabat n’avait pas le soutien adéquat, il était très rapide, il a été un peu mal traité ».

Cependant, il se reprend pour ne pas franchir le Rubicon qui sera de prendre Dall’Igna en frontal comme Dovizioso l’a fait : « j’ai toujours eu une bonne relation avec Gigi Dall’Igna, même s’il m’a mis à plusieurs reprises à la porte me poussant vers le Superbike. Mais je l’ai pris comme un stimulant pour faire mieux. Début mai, il m’a parlé de la décision de me remplacer par Jack Miller. Je pense que Jack a un grand talent, il est le plus rapide, il est le candidat idéal pour l’approche de Ducati ».

Petrucci regrette aussi le gâchis Dovi

Dans la longue conversation avec Franco Bobbiese et Manuel Pecino, le nouveau pilote KTM parle également de sa relation avec Andrea Dovizioso. Une cohabitation qui était destinée à célébrer une franche camaraderie, avec des entraînements en commun et même en voisins. Mais ça n’a pas tourné comme prévu. Car la compétition a repris le dessus, avec une montée en tension qui a explosé lors de la Q1 en Aragon : … « Quelque chose avait changé avec Andrea au Mugello quand j’ai gagné. Il ne l’a pas bien pris avec ce dépassement, j’ai été déçu, je ne pensais pas qu’il aurait eu cette réaction. Je n’ai touché personne, je suis juste entré, Marquez a enfermé Andrea » se souvient Danilo Petrucci.

« J’ai réalisé après que quelque chose avait changé, mais je l’ai compris en lisant les déclarations. Après l’épisode d’Aragon, la situation s’est détériorée… Il était en colère contre moi, j’ai réalisé que nous ne pouvions pas être amis. Il y a eu de nombreux épisodes où je me suis occupé de lui, qui sont passés inaperçus ». Et il cite Assen 2018 où il estime lui avoir offert la quatrième place.

Mais… « Il a toujours mal réagi lorsque j’étais devant lui et pas seulement en Aragon. Je le remercie beaucoup pour ce qu’il m’a montré, pour m’avoir ouvert les portes de son monde. Mais en MotoGP, il est difficile d’être amis, surtout quand on joue pour les postes qui comptent ». En 2021, Petrux aura comme équipier chez Tech3 le prometteur Iker Lecuona. Dans le team officiel KTM, Brad Binder et Miguel Oliveira, qui détiennent à eux deux les trois victoires acquises jusque-là par la marque en MotoGP, se partageront le box, comme du temps de la Moto2.



Tous les articles sur les Pilotes : Danilo Petrucci

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team