Davide Tardozzi est un team manager Ducati en MotoGP heureux. Avec trois pilotes de sa marque dans le top 5 du classement général provisoire à la mi-saison, il peut envisager avec un grand intérêt la suite des événements qui sera une course poursuite contre une seule Yamaha, celle de Fabio Quartararo. La Suzuki du Champion du Monde en titre Joan Mir s’est aussi insérée depuis Assen dans la meute GP21 aux trousses de la M1, mais l’Italien a confiance, car des nouveautés arrivent…

Davide Tardozzi pourrait tout autant regretter un grand partage des points entre ses pilotes Ducati, tandis que Quartararo concentre l’essentiel des actifs chez Yamaha. Mais au vu de la saison passée, avec les difficultés avec le pneu Michelin et les tensions nées dans le box et accumulées au fil des années d’une relation à bout de souffle, l’Italien voit le bon côté des choses.

Le team manager félicite d’abord les ingénieurs qui ont résolu certains soucis récurrents : “je suis personnellement très content du travail des ingénieurs car ils ont très bien compris les problèmes que nous avons rencontrés avec les pneus l’année dernière » se réjouit Tardozzi. « En hiver, ils ont bien travaillé et ont donné quelque chose de différent aux pilotes, je pense que le problème est en partie résolu ».

Puis il donne une information qui devrait alerter la concurrence : « nous aurons également quelque chose de nouveau à venir pour la dernière partie de la saison. On espère un peu de soleil sur nous pour jouer le championnat jusqu’à la dernière course ». En attendant la nouveauté, Tardozzi reconnait également qu’en plus du travail des ingénieurs, les pilotes ont aussi fait leur part dans l’embellie constatée cette année. « Le style de pilotage de Zarco, Miller, Bagnaia, mais aussi celui de Martin, aide beaucoup à limiter les inconvénients des points faibles de notre moto », a- t-il expliqué sur motogp.com.

Tardozzi

Tardozzi : “nous aurons quelque chose de nouveau pour la dernière partie de la saison”

Sur le chapitre pilotes, il développe : « ce n’est pas si mal d’avoir trois coureurs là-haut et nous avons déjà gagné deux courses. Nous attendons avec impatience la première victoire de Pecco, il est passé tout près dans certaines courses mais il a aussi été malchanceux. Jack, quant à lui, a connu un début de saison difficile, mais il a été assez intelligent pour ne pas se laisser influencer et il a gagné deux courses, ce qui l’a placé en bonne position ».

Tardozzi s’amuse aussi de ce constat : « nos pires courses ont eu lieu sur deux circuits que nous aimons, comme le Qatar et le Mugello, en quelque sorte c’est amusant ». Puis il termine : « mais nous devons offrir des performances encore meilleures ». On rappellera qu’au classement général, Johann Zarco et Pecco Bagnaia poursuivent le leader Fabio Quartararo, respectivement à 34 et 47 longueurs. Miller est cinquième à 56 points. Juste derrière Joan Mir et sa Suzuki.

Classement Championnat MotoGP après Assen (9/19) :

Assen

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Francesco Bagnaia, Jack Miller, Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team