Samedi, au terme de la première des trois journées de test prévues sur le tracé de Losail, Marc Márquez se présentait épuisé et mécontent d’une Honda au sujet de laquelle il avait des mots forts. Et notamment celui-ci : « échec ». Un raté dans la démarche voulue de rendre la RC213V conviviale. Ce dimanche a été pire. Le voilà à un peu plus d’une seconde du leader du jour Fabio Quartararo et au quatorzième rang. La meilleure Honda est dixième avec Nakagami sur l’opus 2019. Cal Crutchlow est un anonyme avant dernier… Mais que se passe-t-il chez Honda ?

Vu comme ça, le Grand Prix du Qatar attendu pour dans seulement deux semaines s’annonce comme celui de tous les dangers pour le clan Honda. Ce qui est sûr, c’est que cette situation ne fête pas de la plus belle des manières le bail signé entre Marc Márquez et le constructeur jusqu’en 2024… L’octuple Champion du Monde y est même allé de sa petite chute… « Je suis tombé au virage 8 dans le changement de direction, je dois utiliser plus mes jambes avec mon épaule encore en phase de récupération et j’ai poussé un peu trop, j’ai perdu l’avant et je n’ai pas pu le récupérer » raconte MM93 qui souffre toujours de son épaule droite opérée en novembre dernier. Et dont un nerf est touché.

« Heureusement, je vais bien. Nous essayons de trouver le meilleur cadre, mais c’est toujours difficile ici au Qatar. Nous essayons actuellement de comprendre pourquoi nous luttons un peu plus qu’en Malaisie. Demain, nous continuerons à travailler et nous commencerons également à regarder la course » termine le frère d’un Álex qui est aussi son nouvel équipier. Et qui a fini 19e… Au passage, Honda teste aussi son “holeshot” à Losail.

 

 

MotoGP Test Qatar J2: chronos :


Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team