Pour Ducati, c’est l’élément clé de ce début d’année : s’adapter au nouveau pneu arrière Michelin. Le fait n’est pas inédit puisque Dovizioso avait prévenu de cette possible difficulté avant l’entrée dans la trêve hivernale. La GP20 est à présent sur la piste de Sepang pour les premiers tests de l’année, et à part les machines Avintia, il n’y a plus de GP19 en stock pour faire des comparaisons. Mais le nouvel opus est bien différent selon le même DesmoDovi. Ce qui fait tout de même beaucoup de découvertes pour le clan Ducati, avec en plus ce sentiment que la nouvelle gomme favorise certains…

Danilo Petrucci n’a pas été à la fête de la fin de la saison dernière et il n’a pas plus été en verve lors de la première de l’année à Sepang. Quatorzième à près d’une seconde du temps de référence signé par Fabio Quartararo sur une Yamaha 2019, il ne cachait pas sa frustration, laissant même entendre que Michelin avait distribué des atouts à des adversaires avec son nouveau pneu arrière… « Les pneus sont différent et ne va pas dans la direction que je préfère, c’est-à-dire avoir beaucoup de traction au point d’inclinaison maximum. Mon point fort est de donner du gaz rapidement au centre de la courbe. Avec ces pneus vous avez moins d’adhérence au point de corde, mais si vous soulevez la moto, vous en avez plus, c’est à ce moment-là que vous pouvez donner du gaz. Mais si vous le faites, la moto bouge beaucoup », déplore Petrucci.

Comme l’explique le pilote de Terni, la nouvelle structure du pneu arrière Michelin affecte toutes les phases de pilotage, y compris le freinage : « il y a aussi des différences au freinage, en fait j’ai passé la première partie de la journée à travailler le freinage puis le centre de la courbe, la moto a besoin de quelque chose de différent à cet égard. Vous devez comprendre la moto et ses différents comportements, il semble que vous devez attendre pour ouvrir l’accélérateur, il faut entrer avec beaucoup de vitesse dans la courbe. »

Une technique qu’aime certaines motos, et en montrant le classement de la feuille des temps, Petrux ne cache pas son sentiment : « je n’ai jamais piloté de Yamaha, mais pour le moment il semble que le nouveau pneu favorise Yamaha»

 

 

 

MotoGP Test Sepang J1 : chronos



Tous les articles sur les Pilotes : Danilo Petrucci

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team