La Thaïlande est toujours officiellement un rendez-vous inscrit au calendrier 2021 des Grands Prix. Une nouvelle d’un média local avait laissé planer le doute, et nous vous avions relayé l’information au conditionnel. D’autres l’ont conjugué au présent et sont allés un peu vite en besogne puisque la mise au point arrive. Voilà donc la situation, pour le moment …

Les Thaïlandais ont ainsi tenu à préciser qu’il n’était question d’aucune annulation de leur Grand Prix moto à l’heure actuelle. Une mise au point relayé par le site Autosport qui se fait l’écho d’une version officielle regrettant un « malentendu ». C’est la ligne de communication choisie par le porte-parole du circuit : “en fait, le gouvernement annonçait le report de la course de 2020 et le fait d’accueillir en 2021 à la place. Nous continuons et nous nous réjouissons d’accueillir le Grand Prix de Thaïlande sur notre circuit en octobre prochain” lit-on sur Autosport.

Une mise au point essentiel dans une ambiance tendue que la crise sanitaire impose. Si la Thaïlande était en effet retirée du calendrier, ce serait un mauvais signal pour autres déplacements en outre-mer. Nous n’en sommes visiblement pas là.

Thaïlande : “il y a eu un malentendu”

La Thaïlande est apparue pour la première fois dans le calendrier MotoGP en 2018, les deux éditions organisées jusqu’à présent s’étant avérées immensément lucratives pour le pays, la course étant soutenue par les autorités locales. Il est des « malentendus » qui peuvent donc coûter cher.

On rappellera que voyage vers les Amériques comprenant Austin et l’Argentine ont été reportés tandis que l’intersaison à Sepang a été annulée. C’est le Qatar qui fait officie de base refuge pour le paddock des Grands Prix qui s’y installera début mars pour les tests, puis deux Grands Prix.