Entre Valentino Rossi et le team Petronas Yamaha, c’est comme Pol Espargaró et Repsol Honda : inéluctable ! Cependant, il faut être clair sur les derniers détails qui, à bien y regarder, n’en sont pas. Par exemple, le Doctor veut s’installer avec son clan. Ce qui pose des soucis d’organisation. Ces derniers ne devraient pas être tous réglés avant le premier rendez-vous à Jerez, mi-juillet. Mais on sera récompensé de notre patience avec une bonne nouvelle !

Valentino Rossi a 41 ans et il est acquis qu’il poursuivra un an de plus. Seulement ? Le père Graziano s’amuse du fait que le moment idéal pour décrocher serait 46 ans, en relation avec le numéro devenu identitaire. Mais ce serait une gageure. Reste que 43 ans est à envisager avant le retrait.

Selon des sources dites proches du dossier, situées à Iwata, Valentino Rossi aurait en effet un bail de deux ans en perspective. On ne sait si ce serait un bail biennal ferme ou d’un an avec option. Mais aller jusqu’en 2022 n’effraierait pas Vale. Du côté des effectifs, on a pour le moment David Munoz en chef mécanicien, le responsable de la télémétrie Matteo Flamigni et le mécanicien Alex Briggs.

Et ensuite, chef d’équipe ?

Voilà pour l’avenir proche. Mais certains se projettent déjà au-delà. Prenez le cas de l’incontournable Carlo Pernat. Le manager et chroniqueur des Grands Prix soutient sa thèse d’une Valentino Rossi chef d’équipe. Une destinée qui le placerait forcément hors du giron Yamaha.

Si l’ambition est validée, il ne resterait en théorie qu’Aprilia et Suzuki qui n’ont pas encore le team satellite. Le cœur de Pernat penche évidemment pour son ancienne marque de Noale, qui a lancé Vale. Il finirait donc là où tout a commencé… mais chez Suzuki officie aussi un Davide Brivio qui a été très proche du Doctor dans sa carrière…



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP