Les premiers essais de pré-saison très attendus à Sepang se sont achevés vendredi dernier sur une nette domination des Ducati. Quatre pilotes équipés en Desmosedici ont terminé aux quatre premières places du classement. Il fallait descendre jusqu’aux cinquième et sixième positions pour trouver les meilleurs pilotes Yamaha et Honda. Un bilan qui n’a pas échappé à celui qui a quitté les rouges pour épouser la cause du blason ailé. De quoi nourrir des regrets ?

La validité des chronos établis lors des trois jours de test effectués à Sepang est à prendre avec des pincettes. Mais la démonstration Ducati a néanmoins marqué les esprits. La GP19 promet d’être compétitive. Cependant, Por Fuera, qui se remet d’un scaphoïde opéré suite à une fracture subie lors d’un entrainement, garde son calme :

« On dirait que la Ducati a beaucoup de puissance et de stabilité. On en compte quatre dans les premières places avec quatre pilotes d’équipes différentes » a commenté Lorenzo dans un entretien avec “MotoGP.com”. « Mais les tests de pré-saison ne sont que des tests de pré-saison et un tour n’est qu’un tour »

Il précise : « il y a des choses plus importantes, telles que le rythme de course et le ressenti du pilote, nous ne pouvons donc pas tirer trop de conclusions », note l’ancien pilote Ducati, qui a été remplacé en Malaisie par Stefan Bradl.

On rappellera que son coéquipier Marc Márquez n’était pas en forme à Sepang. Le champion du monde continue de souffrir après une opération à l’épaule. Avec sa Honda RC213V, il a dû interrompre prématurément les trois journées d’essais. Au classement général, Marquez ne pointe qu’à la onzième position, derrière Cal Crutchlow et Takaaki Nakagami. Il était donc seulement troisième meilleur pilote Honda.

Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team, Repsol Honda Team