Avec pas moins de quatre Ducati aux quatre premières places de la dernière feuille des temps des tests de Sepang, on pourrait imaginer Gigi Dall’Igna ravi de son entame d’exercice 2019 en MotoGP. Mais ce n’est pas tout à fait le cas. Le patron de l’armée rouge sur le terrain a certes apprécié la parade, mais lors des grandes manœuvres en simulation de course et dans la recherche de palliatifs aux faiblesses encore existantes, il est resté sur sa faim…

Le MotoGP est l’incarnation même de l’exigence. La satisfaction n’est jamais de mise, où alors elle est furtive. Mais, cent fois sur le métier, il faut remettre son ouvrage. Même lorsque quatre de ses motos trustent le haut du tableau, on ne pavoise pas. Gigi Dall’Igna, l’homme de Ducati Corse, déclare ainsi sur GPOne au sujet des derniers essais en Malaisie : « nous sommes certes satisfaits des performances que nous avons accomplies. Mais nous n’étions pas en Malaisie pour réaliser des chronos. Nous y étions pour essayer de nouvelles pièces et développer la moto. Et, de ce point de vue, il y a eu des choses à la fois positives et négatives. Il faut analyser tout ça et continuer à progresser ».

Il précise sa pensée : « avec la nouvelle aérodynamique, ça s’est bien passé, mais je m’attendais à quelque chose de plus avec le nouveau châssis. On va étudier les données et éventuellement faire quelque chose de différent de ce que nous avons apporté à Sepang afin de trouver une solution globalement meilleure ».

« Pour l’aérodynamique, je suis assez serein. Cet aspect ne concerne pas seulement la vitesse ou l’appui. Il conditionne aussi le fonctionnement d’autres composants ».

Et les pilotes ? Petrucci quitte Sepang en leader avec un nouveau record de la piste… « je n’ai jamais retenu un pilote dans ses performances et je ne vais pas commencer maintenant. Si Danilo a une chance de gagner, il la saisira. Bagnaia a fait une prestation incroyable. Il a été rapide et il n‘est pas tombé une seule fois. C’est quelqu’un qui fait un travail méthodique et je pense qu’il fera de bons résultats ». Miller, en revanche, a chuté à trois reprises… « Jack est quelqu’un d’important. Il mérite notre attention, mais il doit certainement s’améliorer de ce point de vue là ».

Il termine : « cette saison sera une intense bataille. Nous allons poursuivre le développement de la moto et j’espère que nous aurons des nouveautés pour le Qatar. Je suis content de notre travail, mais il nous faut continuer à progresser. Nous avons besoin de quelque chose d’autre ».

MotoGP, Test Sepang J3 : chronos

19Danilo PetrucciDucati GP191:58.239
263Francesco BagnaiaDucati GP181:58.3020.0630.063
343Jack MillerDucati GP191:58.3660.1270.064
44Andrea DoviziosoDucati GP191:58.5380.2990.172
512Maverick ViñalesYamaha M11:58.6440.4050.106
635Cal CrutchlowHonda RC213V1:58.7800.5410.136
741Aleix EspargaróAprilia RS-GP1:59.0220.7830.242
821Franco MorbidelliYamaha M11:59.1410.9020.119
930Takaaki NakagamiHonda RC213V1:59.1480.9090.007
1046Valentino RossiYamaha M11:59.1550.9160.007
1193Marc MárquezHonda RC213V1:59.1700.9310.015
1242Alex RinsSuzuki GSX-RR1:59.1800.9410.010
136Stefan BradlHonda RC213V1:59.3681.1290.188
1453Tito RabatDucati GP181:59.4851.2460.117
1536Joan MirSuzuki GSX-RR1:59.4861.2470.001
1620Fabio QuartararoYamaha M11:59.4971.2580.011
175Johann ZarcoKTM RC161:59.6401.4010.143
1844Pol EspargaroKTM RC161:59.7511.5120.111
1988Miguel OliveiraKTM RC161:59.9491.7100.198
2017Karel AbrahamDucati GP182:00.3782.1390.429
2155Hafizh SyahrinKTM RC162:00.7662.5270.388
2250Sylvain GuintoliSuzuki GSX-RR2:00.9902.7510.224
2338Bradley SmithAprilia RS-GP2:00.9952.7560.005
2466Mika KallioKTM RC162:01.0202.7810.025
25T2Nakasuga/FolgerYamaha M12:01.2433.0040.223
26T1Jonas FolgerYamaha M12:01.7193.4800.476

Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso, Danilo Petrucci

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team