Jorge Lorenzo a suivi les premiers tests de la saison du MotoGP à Sepang assis dans son canapé. Et ça lui a donné des fourmis dans… Le poignet. Celui-là même qui a un scaphoïde réparé après un accident à l’entraînement. Por Fuera a constaté aussi l’hécatombe chez Honda. Alberto Puig était aux abonnés absents à cause d’un bras cassé et Marc Márquez a roulé au bout de sa résistance physique avec une épaule encore convalescente. Une situation d’ensemble qui a apparemment donné du courage à la nouvelle recrue du HRC.

Il ne faut pas oublier aussi Cal Crutchlow qui a finalement tenu la boutique du blason ailé malgré une cheville tout juste remontée… Mais sur les ondes de motogp.com, le quintuple Champion du Monde annonce qu’il sera d’attaque lorsque l’échéance de Losail sonnera : « il y a quatre jours, j’ai nagé dans la piscine ». Un événement pour le pilote de Repsol Honda qui se prépare à revenir au Qatar peut-être lors des essais du 23 au 25 février. Et plus probablement pour le premier Grand Prix de la saison du 8 au 10 mars.

« Chaque jour je me sens plus fort et en forme même si ce type de blessure met du temps à guérir. Pour les tests à Losail je ne serai pas à 100%. Dans tous les cas, ma récupération est plus rapide que prévu et ce n’est que bon ». Lorenzo fait une prédiction plus précise. « Je pense qu’en trois courses, je peux être compétitif sur le plan physique ».

Avec Márquez, le quintuple champion formera l’équipe de rêve HRC : « la Honda est très différente de la moto que j’ai utilisée jusqu’à présent. J’aime vraiment ça et je me sens bien avec l’équipe. Elle est plus petite et comporte des points positifs et négatifs, mais mon adaptation se passe bien et je sais qu’elle ne sera jamais complète tant que je ne serai pas complètement rétablie. Je veux être totalement en forme à Jerez ».

Il termine : « je sais qu’au Qatar je vais souffrir, et même pendant les deux ou trois courses suivantes, mais notre objectif est d’améliorer la moto et de pouvoir nous battre pour le titre. Je ne suis pas l’un des favoris, comme Marc, Dovizioso, Valentino et Viñales, mais voyons les progrès du prototype. Rien n’est impossible ».

 



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team