Maverick Viñales fait partie de ceux, assez rares, qui peuvent se targuer d’avoir battu en course un Marc Márquez au sommet de son art et insatiable. Cela étant dit, pour que cet événement arrive plus souvent, il faut encore élever son niveau de jeu et réfléchir à une bonne stratégie. Autant de paramètres que l’officiel Yamaha comptent bien optimiser, avec une idée bien en tête que voici…

L’an dernier, Maverick Viñales a ramené deux victoires à Yamaha qui ont été autant de défaite pour Marc Márquez sur sa Honda. Assen et Sepang ont été le théâtre de ces événements et, en 2020, le pilote de la M1 compte bien faire mieux. Certes, mais comment ? Il explique… « Je dois commencer premier, ou du moins premier ou second, c’est très important. Nous avons dû nous battre dans les premiers tours l’année dernière. C’est pourquoi nous travaillons cette année. Nous avons beaucoup de mal à nous améliorer de façon significative, du moins lors des premiers tours. »

« Après le 10e tour, je pense que nous sommes capables de faire les meilleurs temps au tour et avec un meilleur rythme », poursuit Viñales. « Mais il est important d’être là dès le premier tour. Pour moi, l’essentiel est d’améliorer le départ et le premier tour. Ce sera la clé pour travailler contre Marc. »

Troisième du championnat en 2019, Maverick Viñales évalue ses marges de manœuvre pour appliquer cette stratégie : « heureusement, la qualification a toujours été bonne. Nous étions en première ligne dans de nombreuses courses. Je pense que nous sommes très, très forts sur un tour. Donc le problème est quand nous n’avons pas la chance d’être en première ligne », dit l’Espagnol.

Car même avec un départ en deuxième ligne, il est difficile pour la Yamaha de dépasser ou surtout de gagner des positions dans le premier tour. « C’est donc quelque chose que nous devons améliorer si nous voulons nous battre pour le championnat », insiste Viñales. « Parce que nous ne serons pas sur la première ligne à chaque fois. »

 

 

 

D’où les efforts faits par Yamaha dans la mise au point d’un système « holeshot » pour optimiser l’envol tandis que le moteur a été amélioré en vue de la vitesse de pointe. Pendant ce temps, le nouveau pneu arrière Michelin peut s’avérer comme être un plus. Un dernier point que celui qui aura Fabio Quartararo comme équipier en 2021 tempère : « le changement sera positif, mais cela s’applique à tout le monde, car plus d’adhérence conduit également les autres constructeurs à obtenir une meilleure accélération et plus de vitesse de pointe. C’est quelque chose de positif pour tout le monde. »

« Mais oui, nous allons essayer de faire face, et ce sera bien mieux pour les premiers tours aussi, car une adhérence plus constante sera bien meilleure pour nous dans la préparation de la moto pour la course », analyse le pilote Yamaha sur Motorsport-total.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP