Johann Zarco est épanoui et il se réjouit à l’avance d’une saison 2021 de MotoGP qu’il aborde dans des conditions idéales. Il le clame lui-même : sans blessure à guérir et l’esprit serein du fait d’un avenir assuré sur une bonne Ducati, il a connu une préparation idéale. Au Qatar, dans une semaine, il sera un des pilotes à suivre et d’aucuns lui prédisent un podium voire plus si affinités. Une perspective possible. Cependant, avec un Marc Marquez qui s’entraîne tant et plus pour retrouver sa Honda RC213V, elle se complique au fur et à mesure qu’il passe ses jours à faire des tours … Car le Français rappelle qui est Marc Marquez …

Le MotoGP a vécu sans Marc Marquez pendant une saison offrant ainsi l’image d’une catégorie indécise où chacun avait sa chance. Que l’on soit pilote d’usine ou membre d’une structure satellite, chaque dimanche était une nouvelle opportunité. Et si le Champion du Monde en titre est toujours un membre officiel d’un constructeur, son dauphin est un collègue d’une équipe cliente qui a remporté par ailleurs la majorité des courses du calendrier.

Au vu des derniers événements, on assure que Marc Marquez retrouvera un MotoGP bien différent de celui qu’il a dû quitter en raison de sa blessure. Une approche qui ne convainc qu’à moitié Johann Zarco qui rappelle le scénario de la course de Jerez, avant que l’octuple Champion du Monde n’en fasse un peu trop pour se retrouver gravement blessé dans le bac à gravier : « il n’a pas besoin de prouver qu’il est rapide, il est huit fois champion du monde et il a été le meilleur jusqu’à présent. Il était le meilleur jusqu’à l’année dernière, même dans la course remportée par Quartararo ».

Zarco : « Marquez était le meilleur même dans la course remportée par Quartararo »

« C’est en partie à cause de Fabio que Marquez a dû quitter le match. Parce que Fabio était parti devant à Jerez, Marquez a fait une petite erreur et a tout fait pour récupérer. Lors de sa remontée, nous avions l’air ridicules » reconnaît le double Champion du Monde de Moto2. « Il a récupéré de nombreuses positions, prouvant qu’il est au-dessus de tous les autres. Est-ce que ce sera la même chose après un an d’absence ? Je pense que oui, mais il n’a pas besoin de le prouver. Il a juste besoin de bien guérir. Il a dû également subir la pression des fans et des médias, car il est une star. Cela n’a pas dû être facile à gérer ».

On rappellera au passage le pronostic de Johann Zarco sur ce que Marc Marquez fera ses prochains jours : « jeudi prochain il sera là pour la photo de groupe du début de la saison et comme il a déjà recommencé à piloter à Barcelone, il sera en piste pendant tout le week-end. Je l’espère pour lui, car il attendait ce moment depuis longtemps. Il aura la capacité de revenir rapidement à son niveau, si son bras ne le dérange pas. Et même s’il le gêne, ça ira plus loin. Cependant, quand vous allez plus loin, vous pouvez avoir à nouveau des problèmes. Je le vois de cette façon, mais je suis sûr qu’en raison du caractère qu’il a, il ne le laissera pas tomber ».

D’ailleurs, à la suite de Barcelone, cité par le Français, Marc Marquez est allé reconnaître le tracé de Portimao, toujours avec une RC213V-S. Un entraînement pour le prochain Grand Prix du Portugal, sur un circuit qu’il lui est inconnu, au contraire de ses adversaires depuis l’année dernière …

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marc Márquez (@marcmarquez93)

 




Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco, Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team