La lutte opposait de nouveau Johnny Rea, solide leader du Championnat avec 91 points d’avance sur Álvaro Bautista qui découvrait le circuit de Nevers Magny-Cours, et Alex Lowes qui effectuait sa dernière course en Europe en tant que pilote officiel Yamaha en Superbike, à 241 points de Rea.

Álvaro Bautista espérait ne plus avoir de problème physique : « Mon épaule est bien mieux qu’à Portimão, donc on verra tout de suite comment c’est quand je vais rouler sur la piste. Je pense que je n’aurai aucun problème, mais ce sera très important pour moi de faire beaucoup de tours sur le circuit, d’apprendre le tracé et d’être compétitif en course. Nous devons essayer de continuer à réduire l’écart avec Jonathan, mais nous sommes prêts pour le week-end et j’espère pouvoir profiter de cette nouvelle piste. »

Du côté de Johnny Rea, « C’est très excitant d’être à Magny-Cours parce que j’ai l’impression que la manche précédente au Portugal remonte à bien longtemps. Je suis prêt à remonter sur la moto. Le week-end dernier, c’était le mariage de mon chef d’équipe, Pere Riba, donc nous étions tous ensemble comme une équipe et nous avons passé un très bon moment ensemble. Tournons maintenant notre attention vers Magny-Cours. C’est un circuit qui demande une très bonne stabilité sur les freins et aussi un réglage de la moto pour qu’elle change bien de direction. Je pense que nous sommes prêts à exploiter les forces de la Ninja ZX-10RR dans certains domaines et que, dans d’autres, nous devons trouver un compromis. Nous devons garder un œil sur la météo et un œil sur la performance. A Magny-Cours, on ne sait jamais vraiment quelles cartes météo on va recevoir. »

D’après Loris Baz, « S’il y a un point positif à retenir de la chute du Bol d’Or, c’est qu’il n’a pas fallu autant de temps pour récupérer qu’à l’issue d’une course de 24 heures. Ce sera une belle course devant mon public à Magny-Cours, bien que nous sachions par le test du Bol d’Or qu’il faudra quelques tours en FP1 vendredi pour se familiariser à nouveau avec la spécification WorldSBK R1 et les pneus Pirelli.  Le plan pour ce week-end est le même que pour Portimão, mais nous devons nous assurer de mieux nous qualifier qu’au Portugal. Si nous pouvons le faire et prendre un bon départ dans les courses, alors je pense que nous pouvons nous battre pour une place sur le podium. Bien sûr, c’est Magny-Cours, donc il faut aussi croiser les doigts pour le beau temps, d’autant que le mauvais temps semble me suivre partout en ce moment ! »

Selon Michael van der Mark, « Je n’arrive pas à croire que nous en sommes déjà à la dernière manche européenne à Magny-Cours ce week-end, la saison semble s’être écoulée tellement vite ! J’aime bien la piste et j’y ai déjà obtenu de bons résultats dans le passé, alors j’ai hâte. Une place dans les trois premiers est l’objectif, car je suis déterminé à remonter sur le podium après une décevante Course 2 au Portugal. Espérons que la météo notoirement changeante sera encore une fois bonne pour nous cette année ! »

Lors de la première séance d’essais libres, les pilotes s’élançaient sur le mouillé.

Álvaro Bautista était le premier à chuter, sans gravité dans le Virage 1. Il parvenait à rentrer en roulant lentement à son stand.

Loris Baz prenait l’avantage en étant le seul à passer sous les deux minutes avec un chrono de 1’57.441, puis Leon Haslam passait deuxième à 0.4 alors que la piste séchait progressivement.

A noter qu’un seul pilote a pu monter sur le podium de Magny-Cours en Superbike avec des motos de 4 constructeurs différents : Marco Melandri sur Yamaha en 2011, BMW en 2012, Aprilia en 2014 et Ducati en 2017.

Johnny Rea passait en tête en 1’55.532, mais chutait aussitôt, sans dommage. Loris Baz s’emparait du meilleur temps en 1’55.058.

 

Tom Sykes lui succédait en 1’54.633, puis Michael-Ruben Rinaldi réalisait un tour en 1’54.183. Il précédait avec sa Ducati les Yamaha de Marco Melandri et Michael van der Mark. Bautista ne semblait pas à l’aise avec le vingtième et dernier temps à un quart d’heure de la fin de cette première séance libre.

Van der Mark s’installait au commandement en 1’53.986. Leon Haslam améliorait en 1’53.191. Seule la trajectoire était à peu près sèche quand Alex Lowes passait en tête sur sa Yamaha en 1’52.945, malgré un sauvetage périlleux lors du tour précédent :

A deux minutes de la fin, Johnny Rea tournait en 1’52.926, puis juste après Michael van der Mark réalisait 1’52.784. Sous le drapeau à damier, van der Mark améliorait en 1’51.852, 0.2 devant Haslam et 0.7 devant Melandri, 0.8 devant Melandri et 0.9 devant Baz.

Résultats de la première séance d’essais libres :

Chronos de référence :

Record des essais : 1’35.696 par Tom Sykes (Kawasaki) en 2018

Record du tour : 1’37.152 par Jonathan Rea (Kawasaki) en 2018

Au début de la deuxième séance d’essais libres, il pleuvait sur le circuit de Magny-Cours.

Seuls Sandro Cortese et Markus Reiterberger, avant-dernier et dernier le matin, tournaient sur la piste très détrempée.

Loris Baz s’élançait à son tour, suivi de Sylvain Barrier, Leon Haslam, Leandro Mercado et Alessandro Delbianco. Baz était nettement le plus rapide en 1’58.

Toprak Razgatlioglu testait à son tour la piste en conditions humides, tout comme Michael-Ruben Rinaldi, Johnny Rea, Leon Camier et Tom Sykes. Sandro Cortese chutait sans gravité au freinage en bout de ligne droite.

Johnny Rea ne passait pas loin d’une deuxième chute :

En raison de la pluie très abondante l’après-midi, les temps réalisés le matin étaient plus rapides, avec l’avantage pour Michael van der Mark qui précédait Leon Haslam, Marco Melandri, Leandro Mercado et Loris Baz.

Résultats de la deuxième séance d’essais libres :

 

Classement confondu de la première journée :

Classement provisoire du Championnat du Monde :

Photos © worldsbk.com et Vidéopass by Dorna, équipes, partenaires et constructeurs

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :